Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tribunal de Pau : jet de bouteille sur l'A64 et bagarre au péage

mardi 26 septembre 2017 à 19:24 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Le tribunal correctionnel de Pau a jugé ce jeudi monsieur et madame tout le monde. Un couple d'automobiliste s'est battu avec un autre conducteur après lui avoir jeté, en roulant sur l'autoroute, une bouteille de mousseux.

Le palais de justice de Pau
Le palais de justice de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Orthez, France

Un procès absurde s'est tenu ce mardi devant le tribunal correctionnel de Pau. Un couple et un homme comparaissaient pour des violences réciproques. Le 27 mai dernier, ils se sont battus au péage d'Orthez, après un différend né quelques minutes plus tôt sur l'autoroute A64. Quand les trois acteurs de cette affaire se sont approchés de la barre, on a bien compris qu'on avait à faire à monsieur et madame tout le monde.

Appels de phares, coup de frein et jet de bouteille

Le couple a la cinquantaine bien sonnée. L'autre conducteur est un homme de quarante ans, plutôt sportif. Tout le monde a un casier judiciaire vierge bien sûr, mais tout le monde a perdu ses nerfs ce jour là. Le couple roule sur la voie de gauche, le limitateur de vitesse réglé sur 125 km/h. Le père de famille, avec sa femme et ses deux enfants, se rendent à un repas de fête des mères. Il va plus vite alors il fait des appels de phares. Le quinquagénaire dit avoir donné en réponse "un petit coup de frein". L'autre dit qu'il a pillé devant lui. Le premier se rabat, le second arrive à sa hauteur et lui fait signe avec le doigt sur la tempe : "tu es fou? " L'un dit que l'autre fait mine de le serrer. Le quinquagénaire accélère jusqu'à 170 km/h. Et c'est à ce moment que le dossier bascule dans l'absurde. Il se saisit d'une bouteille de mousseux qui est entre les genoux de son épouse, et la lance par la vitre sur la voiture de l'autre. Sans l'atteindre, on respire.

Coups de poings, coup de tong et morsure

Le lanceur de bouteille décide alors de quitter l'A64 à la sortie Orthez. L'autre le suit, et devant la barrière de péage c'est la bagarre de chiffonniers. Les caméras de vidéo-surveillance ne permettent pas aux gendarmes de savoir qui a commencé. À la barre, chacun dit que c'est l'autre. Le dossier de toute manière raconte l'essentiel. Des coups de poing pour les messieurs, un coup de claquette pour madame. Et même une morsure. Le parquet n'a pas voulu arbitrer ce match qu'il qualifie de "navrant" et a demandé 3 mois de prison avec sursis, et 250 euros d'amende. Le juge rendra sa décision le 17 octobre.