Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tribunal de Pau : la violence absurde de la route

mardi 28 mars 2017 à 18:00 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Le jeune Bastien a été jugé pour la perte de contrôle de sa voiture sur une petite route de campagne en Béarn, après une soirée de fête avec ses copains d'enfance. Son passager, Teddy, est tétraplégique aujourd'hui.

Le palais de justice de Pau
Le palais de justice de Pau © Radio France - Olivier Uguen

Castetpugon, France

Un procès douloureux s'est tenu ce mardi devant le tribunal correctionnel de Pau. Le procès d'un accident de la route le 3 janvier 2016 à Castetpugon, près de Garlin. Après une soirée entre copains d'enfance, Bastien (26 ans) ramène Teddy (22 ans) chez lui. Bastien a bu. Son taux est de 0,8g/litre de sang. Le tribunal est habitué à beaucoup plus dans ses audiences. Sans traces de freinage ou de dérapage, il a quitté la route et a percuté un platane, le seul arbre le long de cette ligne droite. Teddy est aujourd'hui gravement handicapé.

Les blessures graves de Teddy

Teddy est tétraplégique. Il ne parle pas. Il dit oui en clignant des yeux et non en bougeant la tête. C'est sa mère qui le raconte à l'audience, en pleurs. Teddy n'est pas en état d'assister au procès. Il est dans un centre de rééducation, mais il ne fait plus de progrès. 13 mois après l'accident, il respire encore grâce à une trachéotomie et s'alimente par sonde stomacale. Avant, Teddy était en dernière année de son école d'ingénieur à Montpellier. L'avocat de la famille a ces mots très durs à l'audience : "plus rien n'est envisageable. Son avenir est foutu".

La mémoire défaillante de Bastien

Bastien s'était engagé auprès de Teddy à le ramener chez lui dans la nuit. il savait qu'il avait trop bu mais se sentait capable de tenir son engagement. Sinon, quand il boit il dort sur place. Il a toujours un sac de couchage dans sa voiture. Bastien n'a plus le moindre souvenir de l'accident. Il ne peut même pas dire ce qu'il faisait sur cette route. Ce n'était pas le bon chemin pour rentrer. Son taux d'alcoolémie (0,80g/l) est celui de quelqu'un qui a trop bu certes, mais pas celui d'une personne ivre morte. Alors la présidente insiste à l'audience pour qu'il retrouve la mémoire : "vous le devez à vous et aux parents de Teddy". La présidente s'étonne d'apprendre qu'il a fait une dépression avant l'accident. Elle lui pose la question du suicide. Bastien assure qu'il n'a jamais pensé mettre fin à ses jours. La présidente insiste encore, lui conseillant l'hypnose pour tenter de retrouver le fil de cette soirée. Avant de quitter le palais de justice, Bastien a embrassé la mère de Teddy, pour la première fois depuis l'accident.

Bastien a été condamné à 1 an de prison avec sursis et une annulation de 8 mois de son permis de conduire.