Faits divers – Justice

Tribunal de Pau : le parcours pathétique d'un braqueur de pharmacie

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn jeudi 15 septembre 2016 à 19:31

La palais de justice de Pau
La palais de justice de Pau © Radio France - Olivier Uguen

Oscar, 50 ans, a tenté de braquer une pharmacie à Mourenx, ce lundi, pour se procurer du Subutex, un produit de substitution pour toxicomane. C'est le dernier acte d'une descente aux enfers causée par la drogue.

18 mois de prison ferme pour le braqueur de la pharmacie de Mourenx. Ce lundi, ce Mourenxois de 50 ans a tenté de se faire remettre sous la menace d'un couteau du Subutex, un produit de substitution pour toxicomane. Il a été jugé en comparution immédiate, en présence des trois pharmaciennes qu'il a menacé, qui étaient encore terrorisées à l'audience. Lors de ce procès, on a entendu le récit d'une vie complètement détruite par la drogue.

D'abord la réussite

Oscar avait réussi dans la vie. Il est commercial et responsable de clientèle. Il reste 20 ans dans la même maison avant de créer son entreprise. Il est marié, il a quatre enfants. un gros salaire et une belle maison. Il commence à prendre de la cocaïne à partir de 30 ans, avec les collègues. Pour tenir le rythme. Parce que c'est la mode. Et puis il passe à l’héroïne. La drogue qui va causer sa perte, mais lui, il se croit indestructible.

La coke puis l'héro

Il a 38 ans quand sa boite est liquidée. Sa femme le quitte et lui sombre dans la drogue. Il fait des cures de désintoxication, tente de se suicider. Il fait des séjours de plusieurs mois en psychiatrie. Et il devient accroc au Subutex, mais on lui refuse parce qu'un jour il se l'est injecté. Aujourd'hui il vit seul dans un petit appartement. "Il n'a plus de famille et plus d'amis" plaide son avocate Me Germa à l'audience.

"Ça veut dire que je vais mourir en prison ?"

Fin août il tombe malade. Les médecins diagnostiquent un cancer des poumons métastasé très avancé. Son oncologue lui explique qu'il est condamné et qu'il va bientôt mourir. En manque, il échafaude ce braquage à la fois terrifiant pour les victimes et pathétique quand on connait sa vie. Après avoir écouté la juge lui expliquer qu'il part en prison pour un an et demi, il dit : "ça veut dire que je vais mourir en prison ?". En fait un juge d'application des peines va sans doute lui éviter ça.

Partager sur :