Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tribunal de Pau : un habitant d'Escos condamné pour avoir menacé le maire et tiré sur sa voiture

-
Par , France Bleu Béarn

Cet habitant d'Escos, lors du dernier dimanche de Pâques, a menacé et intimidé le maire de ce petit village. Il a même tiré sur sa voiture avec de la chevrotine. Il a été condamné

La RD 936 à la sortie d'Escos
La RD 936 à la sortie d'Escos - Google

Escos, France

Un habitant d'Escos, un homme de 40 ans, jugé et condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis avec mise à l'épreuve par le tribunal correctionnel de Pau pour des dégradations et des menaces, à l'encontre de Daniel Vigneau le maire de cette commune d'un peu plus de 200 habitants prés de Sauveterre et Salies de Béarn. Le 21 avril dernier, dimanche de Pâques, il a harcelé le maire au téléphone, l'a menacé de violences, et il a même été condamné pour avoir donné un coup de feu dans une voiture de l'élu. Parce qu'il trouve que les voitures roulent trop vite sur la route de Navarrenx qui passe devant chez lui. 

Une boule de nerfs

Cet homme est un sanguin. Il le reconnait lui même devant les juges. C'est aussi ce que raconte son casier, fait de quinze condamnations avant celle là, toutes liées à la violence, la rébellion, la menace et la dégradation. Ce dimanche de Pâques, il est furieux parce qu'une voiture a failli renverser son fils devant chez lui. Il appelle le maire, qui ne veut pas le recevoir tout de suite et lui donne un rendez vous au jeudi. Mais le maire raccroche mal, et Samuel entend le maire dire qu'il ne fera rien. 

Menaces, insultes et chevrotines

Ça le rend évidemment encore plus furieux. Il rappelle huit fois le maire et laisse des messages du genre : "tu te fous de ma gueule. Je vais te choper. Je vais te redresser les cotes. Si t'as pas pris la branlée de ta vie, tu vas la prendre".  Il envoie aussi une photo de sa grange, et une menace d'y mettre le feu. Tout ça il le reconnait, mais pas la suite. Il est bien venu dans la cour de la ferme du maire. Il est bien obligé de l'admettre puisqu'il y a des images vidéos. Mais non, ce n'est pas lui qui a donné ce coup de chevrotine dans la vitre conducteur du berlingo du maire. Il était pourtant la seule personne présente dans la cour de la ferme, à l'heure où le voisin a entendu le coup de fusil. Ça aussi, la vidéo le prouve. 

Un an de prison ferme

Il a donc été condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis avec mise à l'épreuve. Il devra soigner son impulsivité, Et il a également interdiction d'approcher le maire et de détenir une arme. Il faut savoir que la D936 en question est une départementale qui ne relève pas de la compétence du maire. Depuis, les gendarmes font régulièrement des contrôles de vitesse et des panneaux de limitation à 50 kilomètre/heure ont été installés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu