Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tribunal de Pau : une audience poignante pour un accident de la route mortel

-
Par , France Bleu Béarn

Le 16 novembre 2018, Théo, 18 ans a raté un virage à Tabaille Usquain parce qu'il roulait beaucoup trop vite. Il a percuté la voiture en face, causant la mort de la conductrice Aurélie, 21 ans. Il a été condamné à un an et demi de prison avec sursis

Le palais de justice de Pau
Le palais de justice de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Tabaille-Usquain, France

Le tribunal correctionnel a fait le procès d'un accident de la route ce jeudi au palais de justice de Pau. Théo, 18 ans a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour homicide involontaire (*) après un procès particulièrement douloureux. A Tabaille Usquain, près de Sauveterre, le jeune conducteur roulait trop vite ; 118 km/h au lieu de 80. Il a raté un virage et il a percuté la voiture qui venait en face. La conductrice Aurélie, 21 ans, de Burgaronne est morte. 

"Ce putain d'endroit"

Et pourtant le tribunal en a vu d'autre. Le vice procureur résume le dossier en une phrase. Il commence ses réquisitions avec ces mots. "Mais quel gâchis". Théo 18 ans à peine a roulé trop vite. Il a raté son virage et il a tué Aurélie 21 ans. Plus tôt à l'audience. Joanna a lu quelques pages. Elle a raconté "son horrible soirée" du 16 novembre. Sa mère lui dit "il faut que tu viennes. Il s'est passé quelque chose de grave". Sur le lieu de l'accident, "ce putain d'endroit" comme le dit Joanna. Un gendarme lui annonce la mort de "son Aurélie". Elle a vu son corps. Elle a raconté qu'elle a maquillé sa sœur au funérarium, "avec son rouge à lèvres préféré". Et elle a eu ces derniers mots au tribunal : "N'oubliez jamais ce vide. N'oubliez jamais ce silence". 

Le regard fixe de Théo

Au moment de prendre la parole, l'avocate de Théo, Maitre Karine Lhomy a eu la voix étranglée d'émotion en disant "ma robe est bien lourde à porter". Théo à la barre a gardé le regard fixe, pour ne pas croiser les regards de la famille d'Aurélie. Pour ne croiser aucun regard. Et puis en écoutant Joanna, il craque. Avant que le tribunal ne se retire pour délibérer, il a trouvé la force de dire : "je peux paraître distant, mais sachez que je suis enragé. Je suis vraiment désolé et j'espère qu'un jour, ses parents puissent me pardonner". Juste après ces mots, dans la salle des pas perdus, Joanna et Théo se sont parlés. Les parents respectifs aussi. Il se sont même embrassés.

*Théo a également une interdiction de deux ans de passer le permis.