Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Triple infanticide à Mérignac : la mère de famille a laissé un mot expliquant son geste

jeudi 5 avril 2018 à 12:16 Par Jules Brelaz, France Bleu Gironde et France Bleu

Une infirmière d'une quarantaine d'année a tué ses trois jeunes enfants mercredi à Mérignac (Gironde), avant de tenter de mettre fin à ses jours. Une enquête criminelle pour homicides aggravés sur mineurs de moins de 15 ans a été ouverte par le parquet de Bordeaux.

La police scientifique a procédé mercredi aux constatations au domicile de la famille à Mérignac.
La police scientifique a procédé mercredi aux constatations au domicile de la famille à Mérignac. © Maxppp - Laurent Theillet

Mérignac, France

Au lendemain du triple infanticide à Mérignac, des autopsies vont être réalisées jeudi pour déterminer les causes du décès des trois enfants. D'après le parquet de Bordeaux, les deux garçons de 5 et 9 ans et la fillette de 8 ans ont été empoisonnés. L'hypothèse des enquêteurs est celle d'une administration de médicaments. Des substances qui ne sont pas disponibles en pharmacie. La mère de famille y aurait eu accès par le biais de sa profession. 

Cette infirmière a laissé un mot expliquant son geste, mais le procureur de la République n'a pas souhaité en dévoiler le contenu. La femme, âgée d'une quarantaine d'années, reste hospitalisée au CHU dans un état critique jugé incompatible avec le régime de la garde en vue. Elle n'a donc pas pu être entendue pour le moment. Le père de famille, qui a découvert mercredi les corps sans vie de ses trois enfants, a été hospitalisé en état de choc. 

Une enquête ouverte pour homicides aggravés sur mineurs de moins de 15 ans

Le parquet de Bordeaux annonce l'ouverture d'une enquête criminelle pour homicides aggravés sur mineurs de moins de 15 ans.

Les riverains, les proches du couple sont actuellement interrogés. Selon les premières investigations, la famille ne connaissait pas de difficultés financières. Les auditions se poursuivent dans les bureaux de la Sûreté départementale à Bordeaux tandis que la Brigade de protection de la famille mène les enquêtes de voisinages à Mérignac, dans le quartier de Chemin Long où vivait le couple. 

Une cellule psychologique mise en place dans l'école où étaient scolarisés les trois enfants

L'Education nationale a mis en place une cellule de soutien psychologique dans l'école où étaient scolarisés les trois enfants décédés. Le personnel enseignant comme le personnel de la ville peuvent s'y rendre. 

La ville de Mérignac a fait part jeudi dans un communiqué de presse de "la profonde émotion qui a envahi la ville". Le maire Alain Anziani et son adjointe à l'éducation se sont rendus sur place pour rencontrer le personnel municipal, la directrice de l'école ainsi que l'inspecteur d'académie.