Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois ans de prison pour les incendiaires des Gorges de l’Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Vallon-Pont-d'Arc, France

Les deux hommes qui ont incendié des engins de chantier à Vallon-Pont-d'Arc, en Ardèche, dimanche soir ont été jugés. Ils ont été condamnés ce jeudi à un an et un an et demi de prison ferme.

Les deux Ardéchois s'en sont pris au chantier du nouveau parking du Pont-D'Arc.
Les deux Ardéchois s'en sont pris au chantier du nouveau parking du Pont-D'Arc. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Les gendarmes de Vallon n'ont pas mis longtemps à boucler l'enquête. Ce jeudi, à l'audience, deux personnes comparaissaient : deux beaux-frères, Ardéchois tous les deux. Ils ont reconnu les dégradations provoquées dimanche soir sur le chantier du nouveau parking du Pont-D'Arc, dégradations faites juste pour "se passer les nerfs". L'un a 39 ans et compte déjà 12 condamnations à son casier. Il habite la commune. Son beau-frère, âgé de 35 ans, vit à Largentière.

Juste "se passer les nerfs"

Dimanche soir, ils traînaient à Vallon-Pont-D’Arc, ivres. Soudain, sans raison particulière, ils jettent des pierres sur une voiture et la prenne en chasse avec leur propre véhicule. Arrivé à l'hôtel du Belvédère près du Pont d'Arc, l'automobiliste se réfugie dans l'établissement.

Faute de pouvoir en découdre, les deux hommes se défoulent sur le chantier du nouveau parking du Pont d'Arc. Ils ont incendié les trois engins de chantier. Un camion a même entièrement brûlé.

150.000 euros de préjudice

L'entreprise de travaux publics déplore au moins 150.000 euros de préjudice. Jeudi après-midi, au tribunal, les patrons se sont dit "très en colère".

Les deux incendiaires ont été lourdement condamnés : trois ans de prison dont un an et demi ferme pour l'habitant de Vallon-Pont-D’arc considéré comme le meneur. Et son beau-frère a été condamné à un an de prison ferme.

Sous mandat de dépôt, les deux hommes ont été envoyés en prison dès la fin de l'audience.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess