Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trois boucheries attaquées "par des militants végans" en quatre jours : "c'est intolérable !"

lundi 3 septembre 2018 à 18:06 Par Valentin Dunate, France Bleu Paris

Après Fontenay-sous-bois (Val-de-Marne) la semaine dernière où deux boucheries ont été prises pour cible. Ce week-end, c'est une boucherie d'Epinay-sur-Orge (Essonne) qui a été dégradée. Des attaques très certainement perpétrées par des militants végans.

La boucherie de Cédric Neveu à Epinay-sur-Orge. 03.09.18
La boucherie de Cédric Neveu à Epinay-sur-Orge. 03.09.18 © Radio France - Valentin Dunate

Épinay-sur-Orge, France

Le président de la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT) ne mâche pas ses mots. Jean-François Guihard parle d'actes "extrémistes, terroristes". Pour lui, derrière ces trois attaques, se cachent des militants extrémistes de la cause animale. "Trois boucheries attaquées en quatre jour, par des militants végans ça devient intolérable ! D'ailleurs, c'est un peu lâche de s'attaquer aux boucheries artisanales pour faire la promotion de la cause animale. Il faut absolument que les services de l'état fassent le nécessaire, qu'il y ait des interpellations et surtout des condamnations parce que ces personnes jouissent d'une certaine impunité". 

Un groupe de 6 à 7 membres gantés et masqués  

Ce samedi, vers 4h du matin, Cédric Neveu, boucher à Epinay-sur-Orge (Essonne) a été réveillé en pleine nuit. "Au départ, ma première réaction ça a été de penser à des jeunes qui s'amusaient mais quand j'ai vu le tag "stop spécisme", j'ai compris qu'il s'agissait de militants de la cause animale. C'est ce qu'ils signent partout". En effet, la semaine dernière à Fontenay-sous-bois, dans le département voisin du Val-de-Marne, deux boucheries ont été prises pour cible. La même inscription a été retrouvée. Cédric Neveu poursuit : "Ça avait l'air d'être un groupe bien organisé, ils étaient gantés et masqués. Ils avaient l'air d'avoir bien préparé leur coup". Selon le voisin qui a assisté à cette scène, le groupe était composé de 6 à 7 membres.    

Une réunion au Ministère de l'Intérieur cet été 

"Les bouchers n'ont pas peur des végans, ça pourra finir mal si certains se font arrêtés" rajoute Cédric Neveu. C'est bien pour ça que la CFBCT pourrait solliciter un nouveau rendez-vous au ministère de l'intérieur. Cet été, les professionnels du secteur s'était déjà rendu place Beauvau après une série d'attaque dont une à Jouy-en-Josas (Yvelines).