Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois bureaux de poste attaqués dans les Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

Ces dernières semaines, les bureaux de poste de Toreilles, Peyrestortes et Banyuls-dels-Aspres ont été pris pour cibles. On ignore s'il y a un lien entre ces attaques. Selon nos informations, personne n'aurait été blessé.

Selon la CGT, aucun agent de la Poste n'a été blessé mais plusieurs ont été "fortement choqués"
Selon la CGT, aucun agent de la Poste n'a été blessé mais plusieurs ont été "fortement choqués" © Maxppp - Jean-François Ottonello

S'agit-il d'attaques isolées ou bien de malfrats qui ont choisi de cibler des bureaux de poste ? Pour l'instant, difficile à dire. Plusieurs bureaux de poste ont été attaqués ces dernières semaines dans les Pyrénées-Orientales. A chaque fois, il s'agit de petits bureaux avec un seul facteur-guichetier.

C’est d'abord le bureau de Toreilles qui a été pris pour cible vendredi 13 mars. Vers midi, deux hommes cagoulés, mais visiblement pas armés, ont forcé l'employée, qui s'apprêtait à fermer l'établissement, à lui remettre de l'argent. Face au stress de la situation, cette factrice a alors été victime d'un malaise. "Avant de repartir avec leur maigre butin, les deux individus ont pris le temps de lui donner un sucre et verre d'eau afin que la factrice retrouve ses esprits", confie le maire de Toreilles, Marc Médina.

La CGT dénonce "l'isolement" des facteur-guichetiers

Mi-avril, même mode opératoire au bureau de poste de Peyrestortes. "Deux individus cagoulés ont surgi en début d'après-midi au moment où la factrice rentrait de sa tournée. Ils voulaient de l'argent. Ils n'ont pas montré ni utilisé d'arme. Ils sont repartis bredouille", explique le maire Alain Dario. La factrice elle n'a pas été blessée mais elle est depuis en arrêt de travail. 

Enfin, le bureau de Banyuls-dels-Aspres lui a été attaqué vendredi dernier (24/04). Selon nos informations, un homme cagoulé a surgi. Il n'était pas armé. Là non plus, "la factrice n'a pas été blessée mais reste toujours très choquée" selon la CGT. On ignore si l'agresseur est reparti avec du butin. A chaque fois, c’est la gendarmerie qui a été chargée de l'enquête.

La CGT de la Poste, elle, par la voix de son secrétaire départemental Alexandre Pignon, dénonce "la baisse des effectifs et l'isolement de ces agents qui jouent à la fois les facteurs et les guichetiers". 

La direction de la Poste elle confirme ces trois attaques et précise que les agents ont été pris en charge par une cellule psychologique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess