Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois cadavres de chevaux mutilés retrouvés en moins d'un mois dans l'Orne

Le département de l'Orne est marqué par de macabres découvertes d'équidés morts et victimes de mutilations. Deux lors du week-end dernier. C'est l'ensemble du département qui est concerné. Des enquêtes sont en cours.

Trois cadavres de chevaux mutilés ont été découvert depuis le 28 octobre 2020 dans le département de l'Orne.
Trois cadavres de chevaux mutilés ont été découvert depuis le 28 octobre 2020 dans le département de l'Orne. © Radio France - Odile Senellart

Trois chevaux retrouvés morts, et victimes de mutilations en moins d'un mois dans le département de l'Orne. Le phénomène dont on ne parlait plus beaucoup resurgit dans ce département où la filière équine est très importante. Le 28 octobre 2020, première macabre découverte sur la commune d'Héloup près d'Alençon. Un cheval retrouvé mort, une oreille coupée et victime de mutilations génitales. Une enquête a été ouverte, confiée à la brigade de recherche d'Argentan.

Deux chevaux retrouvés morts en un week-end

Puis les événements se sont précipités. Samedi 21 novembre, une jument d'une vingtaine d'années a été retrouvée morte dans un pré sur la commune de Nocé en Perche. Victime elle aussi de plusieurs mutilations, à l’œil, aux mamelles et à l'utérus. "Des blessures qui évoquent nécessairement l'intervention d'un tiers" indique le procureur d'Alençon, François Coudert. Il a confié l'enquête à la gendarmerie de Mortagne-au-Perche.

Une intervention humaine suspectée à chaque fois

Sa consœur d'Argentan lui a emboîté le pas le lendemain dimanche avec la découverte d'un nouveau cadavre d'équidé cette fois à Villebadin près du haras du pin. La jument gisait dans sa pâture mutilée au niveau de la tête. "Des mutilations qui n'ont pas entraîné la mort, précise Florence Sroda, procureure d'Argentan, mais qui ne semblent pas non plus avoir été infligées par un animal charognard. On peut donc suspecter une intervention humaine". Une nécropsie de l'animal doit être réalisée prochainement. Elle précisera les causes de la mort et si les blessures ont été infligées post mortem. L'enquête est également confiée aux gendarmes d'Argentan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess