Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Trois ans de prison avec sursis pour l'ancien maire d'Hesdin, dans le Pas-de-Calais

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Stéphane Sieczkowski-Samier est condamné à trois de prison avec sursis et 15.000 euros d’amende. À Boulogne-sur-mer, l’ancien maire d’Hesdin, déchu de son mandat l’été dernier, est notamment reconnu coupable de détournement de fonds publics.

Stéphane Sieczkowski-Samier lors de sa comparution devant le Tribunal de Boulogne-sur-mer, le 29 octobre 2019.
Stéphane Sieczkowski-Samier lors de sa comparution devant le Tribunal de Boulogne-sur-mer, le 29 octobre 2019. © Radio France - Matthieu Darriet

En ajoutant une année de prison avec sursis, le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-mer va au-delà des réquisitions du procureur. Il avait demandé deux ans de prison avec sursis, contre l'ancien maire d'Hesdin. Mais les juges estiment que les faits de "détournement de fonds publics" sont particulièrement graves et qu'en plus, ils ont été répétés pendant quatre ans. Le tribunal prononce également une peine de cinq ans d’inéligibilité. 

Plus de 76.000 euros de détournements

Pour autant, le Président a revu à la baisse les sommes détournées. Il s’est livré à un véritable travail de comptable. Il écarte ainsi 37.775 euros de frais de téléphone, d’aménagement d’une salle de bien-être en mairie et de rénovation du bureau du maire. Ces dépenses "somptuaires" ne tombent pas sous le coup de loi. 

Gérard Lozinguez est le maire d'Hesdin, depuis la révocation de Stéphane Sieczkowski-Samier. Lors de l'audience civile du 19 juin 2020, il demandera à récupérer les plus de 76.000 euros détournés. - Radio France
Gérard Lozinguez est le maire d'Hesdin, depuis la révocation de Stéphane Sieczkowski-Samier. Lors de l'audience civile du 19 juin 2020, il demandera à récupérer les plus de 76.000 euros détournés. © Radio France - Benjamin ILLY

Le tribunal retient tout de même 76.767 euros de détournements, au préjudice de la ville d’Hesdin : frais de représentation, de missions, de carburants, de locations de voiture et puis le fameux parquet retrouvé chez l’ancien élu. 

Assurance-vie et PEL pour payer la facture

Les biens confisqués pendant la procédure, notamment l’assurance vie et le plan d’épargne logement de Stéphane Sieczkowski-Samier, vont permettre de compenser une grande partie des détournements. Ces biens, dont l'ancien élu avait tenté d'empêcher la saisie, ce qui lui vaut une deuxième condamnation, pour "détournement de biens saisis". Sa mère, Christiane Samier, est condamnée à six mois de prison avec sursis, pour complicité dans ce volet du dossier.

Stéphane Sieczkowski-Samier va faire appel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu