Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trois Drômois soupçonnés d'avoir tué un homme à Tarbes pour se venger d'une affaire vieille de 20 ans

mercredi 6 juin 2018 à 16:04 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Trois Drômois sont en garde à vue depuis mardi matin, soupçonnés d'avoir exécuté un homme à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées. Il s'agirait d'une vengeance suite à une agression sexuelle qui remonte à près de 20 ans dans la Drôme.

La maison de la victime Joël Balmé à Tarbes après l'assassinat
La maison de la victime Joël Balmé à Tarbes après l'assassinat © Radio France - Daniel Corsand

La vengeance est un plat qui se mange froid. L'expression prend tout son sens dans cette affaire que révèle France Bleu Béarn ce mercredi. Trois Drômois sont en garde à vue dans une affaire d'assassinat à Tarbes qui serait une exécution punitive.

Le 31 janvier dernier, un homme de 59 ans Joël Balmé est tué dans sa maison de Tarbes, abattu de six coups de feu dont trois mortels. Une exécution. Les meurtriers sont arrivés en voiture et ils ont tiré sans sommation dès que la victime a ouvert sa fenêtre. 

Meurtre organisé par son ancien beau-fils ?

C'est en remontant que le passé de Joël Balmé que les enquêteurs de la police judiciaire de Pau ont fait le lien avec la Drôme. Il y a près de vingt ans, au début des années 2000, il avait été condamné pour des attouchements sur sa fille alors qu'il vivait à Pierrelatte. Après 6 ans derrière les barreaux, il était sorti de prison il y a 11 ans et s'était installé à Tarbes.

C'est le demi-frère de la fillette, âgé aujourd'hui de 33 ans, qui aurait organisé le meurtre avec sa compagne de 32 ans et un Valentinois de 21 ans. Il aurait avoué l'assassinat. 

Pourquoi maintenant ? Y-a-t-il eu un déclencheur ou ruminait-il sa vengeance depuis des années ? Les trois suspects seront présentés jeudi à Pau à la juge d'instruction en charge de l'affaire.