Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trois habitants de la Dordogne sont venus à Pandrignes en Corrèze pour tabasser un octogénaire

lundi 28 mai 2018 à 19:22 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Les trois agresseurs d'un octogénaire à Pandrignes la semaine dernière ont été condamnés en comparution immédiate par le tribunal de Tulle ce lundi. Il s'agit de deux hommes et une femme habitant Terrasson en Dordogne. Ils ont mené en fait une expédition punitive.

Les trois agresseurs risquaient jusqu'à 10 ans de prison pour les faits qui leur étaient reprochés
Les trois agresseurs risquaient jusqu'à 10 ans de prison pour les faits qui leur étaient reprochés © Radio France - Philippe Graziani

Tulle, Terrasson, Pandrignes

"Je voulais me venger".  Ce sont les mots de l'un des trois accusés. Il est le petit-fils par alliance de l'octogénaire. Et il l'accuse d'avoir eu des gestes déplacés, voire des relations sexuelles depuis des années avec sa mère, la belle-fille du vieil homme donc. Des faits, qui n'ont pas été formellement établis lors du procès, qu'il n'acceptait pas, dit-il. Ce mardi 22 mai, lors d'une soirée très alcoolisée à Terrasson, où tous résident, il embrigade avec lui deux amis, un frère et sa sœur. Direction Pandrignes. Il défonce la porte de la maison de l'octogénaire. Le petit fils apparemment seul, se jette sur celui-ci avec force claques, coups de poings et de pieds. 

L'un frappe, les autres fouillent

Le supplice du vieil homme dure un quart d'heure. Il souffre de multiples contusions et fractures au visage et aux côtes. Il est d'ailleurs toujours hospitalisé à l'hôpital de Tulle. Pendant l'agression les deux autres fouillent la maison. Pour un maigre butin. Quelques billets, trois bouteilles d'alcool et une de parfum. Le lendemain le petit-fils, pris selon lui de remords, était allé se dénoncer, ainsi que ses amis, à la gendarmerie de Terrasson. Les deux hommes, de 21 et 38 ans, ont été condamnés à 4 ans de prison dont 18 mois de sursis avec obligation de soin, de formation et de travail. Le tribunal s'est montré plus indulgent avec la femme âgée de 32 ans : 3 ans dont 24 mois de sursis. C'est la seule qui, certes timidement, a tenté de stopper le calvaire de l'octogénaire. Le tribunal a de même demandé le maintien en détention uniquement pour les deux hommes.