Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Trois jeunes alpinistes français portés disparus après une avalanche dans l'Himalaya

- Mis à jour le
Par

Trois jeunes alpinistes français sont portés disparus ce dimanche, probablement à la suite d'une avalanche, près du Mont Everest au Népal. Des recherches ont été lancées mais les équipes sur place ont peu d'espoir de les retrouver vivants.

L'avalanche s'est déroulée dans l'Himalaya (illustration) L'avalanche s'est déroulée dans l'Himalaya (illustration)
L'avalanche s'est déroulée dans l'Himalaya (illustration) © Maxppp - ZUMA PRESS/MAXPPP

Trois alpinistes français sont portés disparus, probablement emportés par une avalanche dans la vallée de Khumbu, à plus de 6.000 mètres d’altitude sur la face sud du Mont Everest au Népal. Ils étaient membres du GEAN, le Groupe excellence alpinisme nationale. Les trois jeunes sont originaires de Nice, Chambéry et Briançon. Une mission de sauvetage a été lancée mais, les chances de les retrouver vivants sont faibles.

Publicité
Logo France Bleu

Les trois portés disparus appartenaient au GEAN, le Groupe excellence alpinisme nationale. Louis Pachoud, 27 ans, originaire de Chambéry et Gabriel Miloche, également âgé de 27 ans, originaire de Briançon et installé en Haute-Savoie  étaient accompagnés de leur coach Thomas Arfi, un Niçois de 34 ans . Un autre Chambérien faisait partie de l’expédition, Pierrick Fine, mais il ne figure pas parmi les portés disparus. Tout comme trois Isérois, dont deux Grenobloises : Pauline Champon, Anouk Félix-Faure et Pierrick Giffard, habitant de Chassignieu (Isère). 

- © Visactu

Le groupe s'est envolé au début du mois, le vendredi 1er octobre et pour cinq semaines au Népal pour s'attaquer à plusieurs ascensions, de faces nord, avec plusieurs sommets entre 5.000 et 6.000 mètres d’altitude. Dimanche 24 octobre, ils débutent l'ascension de la face ouest du Mingbo Eiger sommet de 6.017 mètres d'altitude, jamais atteint jusqu'alors. Cette expédition devait clore l'apprentissage de Louis Pachoud et Gabriel Miloche. 

Leur dernier contact avec la fédération date du mardi 26 au soir : leur première journée s'est déroulée sans problème. Ce samedi 30 octobre, la fédération envoie un hélicoptère en mission de reconnaissance qui repère les traces d'une avalanche dans la face. Un autre hélicoptère avec une équipe de secours est envoyé ce dimanche pour tenter de retrouver les alpinistes.

"On a des traces de matériel qui ont été repérées au pied de la paroi", indique Stéphane Benoist, responsable du GEAN, présent au Népal et contacté par France Info. Le scénario le plus probable, c'est qu'ils aient dévissé le long de la paroi. Une avalanche a eu lieu mercredi.

"Nous n'avons pas encore d'information claire sur le nombre de personnes disparues", a déclaré de son côté à l'AFP le président de l'association nationale népalaise des guides de montagne, Ang Norbu Sherpa. "Nous avons envoyé une équipe de 5 guides de montagne très expérimentés. Ils sont en route et démarreront les opérations de recherche demain (lundi)", a-t-il ajouté.

Des alpinistes d’élite 

Il s'agit des "meilleurs français", selon Nicolas Raynaud, président de la Fédération française des clubs alpins et de montagne. Le GEAN est en effet une référence dans le monde de l'alpinisme. La fédération française des clubs alpins et de montagne insiste dans un communiqué publié ce dimanche matin sur les précautions qu'ont prises les alpinistes. 

loading

Ils ont fait des repérages à la jumelle pour évaluer les conditions météorologiques, qu'ils ont jugées bonnes et se sont lancés dans l'ascension. "Quand on est sur ce genre d'ascension, on sait très bien qu'il y a une part d'aléa, ajoute Nicolas Raynaud. Mais ce sont des gens que nous formons, qui sont armés techniquement, d'une part et d'autre part pour prendre les bonnes décisions au bon moment."

Le Grenoblois Nicolas Raynaud apporte son soutient aux familles. "Pour nous, ce qui importe c'est d'être aux côtés des alpinistes et des montagnards, explique-t-il. Ce genre d'accident concerne l'ensemble de notre communauté. Nous sommes aux côtés des proches des portés disparus, pour essayer de faire face collectivement, comme le milieu de la montagne sait le faire et l'a toujours fait."

loading

Ma France : Mieux vivre

Après vous avoir interrogés sur les "économies d'énergie", nous avons choisi de nous intéresser à vous, via cette nouvelle consultation citoyenne, lancée avec Make.org . Que faites-vous ou que voudriez-vous faire pour améliorer la qualité de votre quotidien, de votre vie même ? Bien-être, activités physiques, alimentation, activités créatives, voyages, réorientation professionnelle, changement de vie, valeurs familiales, etc. : partagez avec les autres vos bonnes idées, actions et réflexions.

Publicité
Logo France Bleu