Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trois jeunes condamnés à de la prison ferme pour des cambriolages dans le Pays de Retz et en Vendée

mardi 21 novembre 2017 à 21:19 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

Trois jeunes de la région nantaise âgés de vingt ans ont été condamnés à de la prison ferme ce mardi par le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire pour une série de cambriolages en Vendée et dans le Pays de Retz en septembre 2016. Ils contestent les faits, notamment le vol d'un Porsche Cayenne.

De la prison ferme pour les trois jeunes cambrioleurs
De la prison ferme pour les trois jeunes cambrioleurs © Radio France - Anne Patinec

Pays de la Loire, France

Ils n'ont que 20 ans, des visages très jeunes mais deux d'entre-eux, qui comparaissent détenus, ont déjà des casiers judiciaires très chargés avec 15 et 20 condamnations, essentiellement pour des affaires de vols. Plutôt désinvoltes, ils contestent avoir participé à deux virées de nuit pour des cambriolages, l'une en Vendée et l'autre dans le Pays de Retz. Une dizaine de vols dans des pavillons, allant d'un Porsche Cayenne à des téléphones, des télés, des sacs ou encore des bijoux.

Ils contestent les cambriolages

Quand la présidente du tribunal évoque les relevés téléphoniques qui mettent en évidence leur présence sur les lieux des cambriolages en Vendée pour deux d'entre-eux, ils se défendent en disant qu'ils avaient égaré leur téléphone cette nuit-là. Concernant leurs traces ADN relevées dans la Porsche volée, ils expliquent qu'ils sont bien montés dans le véhicule, mais qu'en aucun cas ils ne l'ont volé. C'est d'ailleurs à bord de cette voiture que deux d'entre-eux ont été arrêtés lors d'une interpellation musclée à Rezé. Repérés grâce à la géolocalisation d'un téléphone volé, ils ont tenté de foncer sur les forces de l'ordre pour s'échapper. Une policière a tiré sur les pneus de la voiture pour l'arrêter. Le conducteur, en fuite depuis trois mois, se justifie : " je ne voulais pas retourner en prison".

Des victimes traumatisées

Quelques victimes présentes à l'audience ont fait part de leur traumatisme depuis ces cambriolages de nuit.

J'espérais leur faire prendre conscience qu'on n'était pas qu'un portable, une télé mais que ces biens appartiennent à des personnes et que donc ça a des répercussions. J'ai une de mes filles qui est traumatisée, qui ne peut plus être seule dans une pièce, qui vérifie toutes les portes le soir et qui a même développé un problème à l'oeil"raconte Marie qui a subi un cambriolage dans sa maison

Deux des prévenus ont été condamnés à 36 mois d'emprisonnement dont six avec sursis et maintenus en détention. Le troisième écope d'une peine de 18 mois dont six ferme.