Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : plus de 510.000 manifestants dans près de 70 villes
Faits divers - Justice

Trois jeunes condamnés pour avoir transporté deux kilos d'ecstasy de Dijon vers Niort

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu Bourgogne

Une jeune femme de 19 ans et deux hommes de 25 ans condamnés à des peines allant de 10 mois à deux ans de prison ferme ce lundi par le tribunal correctionnel de Niort. Ils avaient été interpellés sur une aire d'autoroute du Loiret avec dans leur voiture 5000 cachets d'ecstasy.

L'ambiance s'est tendue au moment de la décision du tribunal correctionnel de Niort ce lundi
L'ambiance s'est tendue au moment de la décision du tribunal correctionnel de Niort ce lundi © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

Des peines de 10 mois à deux ans de prison ferme prononcées ce lundi par le tribunal correctionnel de Niort dans une affaire de stupéfiants. Trois jeunes, une femme de 19 ans, et deux hommes de 25 ans, comparaissaient pour avoir transporté de l'ecstasy de Dijon, en Côte-d'Or, vers Niort, dans les Deux-Sèvres. 279 grammes de cocaïne avaient également été retrouvés dans la chambre de la jeune fille, à Niort.

L'interpellation des trois prévenus remonte au 11 septembre 2019, sur une aire d'autoroute dans le secteur d'Orléans, dans le Loiret. Les enquêteurs retrouvent dans la voiture 5000 cachets d'ecstasy, environ deux kilos. A l'audience le trio n'a pas la même version.

Des versions qui divergent

Roméo, grand et fin, venant de Sarcelles en région parisienne, est le seul à ne pas comparaître libre, mis en examen dans une autre affaire qui a beaucoup marqué en juillet dernier, pour tentative d’assassinat quartier du Clou-Bouchet, à Niort. C'est aussi le seul à reconnaître qu'il savait qu'il faisait quelque chose d'illégal en allant à Dijon. Roméo reçoit 2000 euros pour ce voyage. Dans la voiture, il y a sa petite amie, Océane. Cette Niortaise au visage juvénile explique à la barre avoir juste fait ce trajet "pour l'accompagner". Il y a aussi Chouaib à qui la présidente demande : "C'était quoi le but de cette balade à Dijon, la moutarde ?". Très bavard, il parle de clés à donner à quelqu'un.

Pour le procureur, aucun doute, tous étaient au courant de ce qu'ils transportaient. Il met en avant la valeur la marchandise, 50.000 euros. Il rappelle aussi que les trois prévenus sont en récidive et requiert des peines allant jusqu'à trois ans de prison ferme avec à chaque fois mandat de dépôt. 

Ambiance tendue à l'énoncé des peines

L'ambiance se tend au moment où la présidente prononce la peine d'Océane, un an et trois mois de prison avec incarcération tout de suite. Lorsque les policiers s'approchent, elle crie en pleurs "je n'ai rien fait !". Roméo arrache le micro du tribunal devant lui. "Ça ne sert à rien de parler vous nous écoutez pas !", lâche-t-il envers la présidente. Il est maîtrisé par l'escorte qui le reconduit en prison, condamné lui à deux ans de détention. Seul Chouaib condamné à 10 mois de prison ferme dans de ce dossier et à deux mois pour s'être évadé quelques minutes pendant sa garde à vue, peut ressortir libre du tribunal.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu