Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois jeunes devant la justice après des dégradations et des vols dans trois communes du Nord Sarthe

-
Par , France Bleu Maine

Trois mineurs, âgés de 15 à 17 ans, sont soupçonnés de dégradations et de vols à Marolles-les-Braults, Saint-Vincent-des-Prés et Saint-Rémy-des-Monts, trois communes du Nord Sarthe. Des actes de délinquance commis la nuit, entre le 14 et le 17 novembre 2020.

Les gendarmes de Mamers ont interpellé quatre mineurs, lundi 30 novembre 2020.
Les gendarmes de Mamers ont interpellé quatre mineurs, lundi 30 novembre 2020. © Radio France - Clémentine Sabrié

Des panneaux de rues arrachés, des voitures aux pneus crevés, des portes forcées et des tags. Voilà ce qu'a découvert le maire de Saint-Rémy-des-Monts, Philippe Chartier, en faisant sa promenade matinale, dimanche 15 novembre 2020. 

Ce n'était que le début d'une série de délits commis ensuite sur les communes de Saint-Vincent-des-Prés et de Marolles-les-Braults, dans les nuits du samedi 14 au dimanche 15 et du lundi 16 au mardi 17 novembre 2020.

Un préjudice évalué à 10 000 euros

"Ce n'est pas agréable de réveiller les gens, le dimanche matin, pour les informer que leur voiture a été vandalisée", se rappelle Philippe Chartier. Selon l'élu, les délinquants ont également tenté de cambrioler un garage en forçant la porte. Le maire a appelé immédiatement les gendarmes. La commune de Saint-Rémy-des-Monts et les particuliers ont porté plainte.

Les gendarmes détaillent l'ensemble des dégâts : "du mobilier urbain, des portes de garages de particuliers, sont détruits, tagués, fortement endommagés ou incendiés et des véhicules sont vandalisés avant d’être pillés." Le préjudice total s'élève à 10 000 euros, selon la gendarmerie.

Des dégradations pour "s'amuser"

Quatre adolescents, âgés de 15 à 17 ans, sont finalement interpellés. Trois sont placés en garde-à-vue, le dernier est entendu en audition libre. Selon les gendarmes, leur motivation principale serait "l'amusement". Les jeunes ressortent libres, mais trois d'entre eux devront s'expliquer devant le tribunal pour enfants, en mars prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess