Faits divers – Justice

Trois jeunes devant la justice pour avoir semé la panique lors d'une fête votive

Par Aurélie Lagain et Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse vendredi 2 septembre 2016 à 11:17

Palais de justice de Carpentras
Palais de justice de Carpentras © Radio France - Aurélie Lagain

Trois jeunes conducteurs de Sainte-Cécile-les-Vignes avaient causé l'effroi lors de la fête votive en juillet. Ils étaient jugés jeudi.

Trois jeunes hommes de Sainte-Cécile-les-Vignes étaient convoqués jeudi devant le tribunal correctionnel de Carpentras. Le 18 juillet dernier, quatre jours seulement après l’attentat de Nice, trois voitures avaient surgi au milieu de la foule attablée lors de la fête votive du village.

Elles ont créé la panique, effectuant un aller-retour, puis évitant de peu une barrière métallique jetée par une habitante affolée.

Le maire et plusieurs témoins avaient porté plainte. Trois semaines plus tard, les gendarmes ont arrêté trois chauffeurs-livreurs âgés de 18 et 21 ans. Ils ont comparu jeudi, l’un en short.

Préjudice "moralement énorme"

Le président a demandé à Max Ivan, le maire Sainte-Cécile-les-Vignes qui s'est porté partie civile, d’évaluer son préjudice. « Moralement énorme » a répondu l’élu, visiblement ému, qui n’a pas pu en estimer le coût et le fera parvenir prochainement par courrier.

Un avocat a demandé un complément d’information. L’affaire a été renvoyée au 5 janvier.

Partager sur :