Faits divers – Justice

Trois jeunes interpellés après l'incendie, criminel, de la supérette de Marcillac-la-Croisille, en Corrèze

Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin vendredi 25 mars 2016 à 16:48 Mis à jour le vendredi 25 mars 2016 à 17:13

Les trois jeunes interpellés sont des habitués du tribunal de Tulle.
Les trois jeunes interpellés sont des habitués du tribunal de Tulle. © Maxppp - Quentin Reix/La Montagne

L'incendie, ce jeudi, qui a détruit en grande partie la supérette de Marcillac-la-Croisille, en Corrèze, était d'origine criminelle. Trois individus ont été interpellés et ont reconnu avoir mis volontairement le feu.

Il s'agit de trois jeunes de 18 à 20 ans appartenant à la communauté des gens du voyage. Ils sont tous les trois bien connus de la justice. L'un d'eux venait d'ailleurs de sortir de prison. Ils ont bel et bien reconnu avoir mis le feu en acte de représailles envers le gérant de la supérette de Marcillac-la-Croisille. Ce dernier, mercredi, avait refusé de les servir alors que le magasin était déjà fermé et, qui plus est, que les trois jeunes gens n'avaient pas d'argent pour payer. Face aux refus catégorique du commerçant, les jeunes l'avaient alors clairement menacé de se venger. Dont acte dans la nuit qui a suivi. Les trois voyous avant d'allumer l'incendie ont pris de quoi remplir leur frigo. Ils devraient comparaitre mardi devant le tribunal de Tulle pour incendie volontaire et donc aussi pour vol. En attendant ils ont été incarcérés.