Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le projet Cigéo, centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure dans la Meuse

Centre d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure : trois jours de procès et de mobilisation

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Les opposants au projet Cigéo d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure, dans la Meuse, appellent à la mobilisation du 1er au 3 juin à Bar-le-Duc, la préfecture du département. Ils veulent soutenir les sept militants qui seront jugés pendant ces trois jours pour association de malfaiteurs.

Pancarte rappelant ainsi le centre d'enfouissement des déchets de Bure, à Guebwiller le 9 mai 2021.
Pancarte rappelant ainsi le centre d'enfouissement des déchets de Bure, à Guebwiller le 9 mai 2021. © Maxppp - Vincent VOEGTLIN

La préfecture de la Meuse s'attend à une forte mobilisation à Bar-le-Duc de ce mardi 1er au jeudi 3 juin. Les différents collectifs d'opposants au projet Cigéo d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure appellent à venir soutenir sept militants.

Ils seront jugés en correctionnelle à Bar-le-Duc pour "association de malfaiteurs", du 1er au 3 juin, concernant des délits remontant à 2017 lors d'actions militantes. Dans un communiqué, le réseau "sortir du nucléaire" dénonce ces mises en accusation : "Ce qu’on reprochait à ces personnes, c’était tout simplement d’avoir joué un rôle actif dans cette lutte. S’être organisé, avoir participé à des manifestations, être en contact avec de nombreuses personnes."

Une manifestation, autorisée par la préfecture, est organisée le mardi 1er juin à 14h dans le centre de la préfecture meusienne. Des stands seront aussi installés pendant les trois jours sur la Place Saint-Pierre avec différents actions et prises de paroles.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La mobilisation pourrait se poursuivre jusqu'au vendredi 4 juin selon la préfecture de la Meuse. 

La préfecture temporise et prévient

Dans un communiqué, elle indique que la "liberté d'expression, qui inclut le droit de manifester [...], est encadrée par des règles. Ainsi, elle doit notamment être conciliée avec l'ordre public, la sécurité routière et les règles sanitaires". La préfecture assure également que des moyens seront mis en place pour "garantir la sécurité de la population" et prévient : "Toute action susceptible de mettre en danger la sécurité, la santé des personnes, et de troubler l'ordre public fera l'objet d'une réponde appropriée."

La circulation et le stationnement sur la place Saint-Pierre et dans les rues Albert-Cim seront interdits, les parcs publics seront fermés. La préfecture recommande "d'éviter les autres secteurs et de se tenir informés sur le site et les réseaux sociaux de la préfecture".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess