Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trois Messins arrêtés une semaine après les coups de feu de Metz-Borny

jeudi 20 août 2015 à 7:00 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Lorraine Nord

La police a arrêté trois Messins ce mercredi 19 août, après les coups de feu qui avait légèrement blessé un homme de 27 ans le 13 août 2015, en pleine rue à Metz-Borny. Une femme et deux hommes, âgés de 27 à 29 ans, ont été interpellés à Metz et ses environs.

Metz Borny immeubles quartier
Metz Borny immeubles quartier © Maxppp

Trois suspects ont été interpellés ce mercredi 19 août au matin, à Metz et ses environs. Ils sont soupçonnés d'avoir un lien à des degrés divers avec les coups de feu qui ont blessé un messin de 27 ans, le 13 août 2015 à Metz-Borny. La victime avait été touchée à la jambe, en pleine rue. L’homme avait été médicalisé sur place pendant plus d’une heure, en attendant d’être évacué.

Un motif assez futile

Le soir des faits, deux groupes différents s'étaient retrouvés par hasard, au pied des immeubles, boulevard de Provence. La police abandonne vite la piste du règlement de compte. Les enquêteurs s'orientent vers un problème d'ordre personnel, et assez futile.

La belle-soeur de la victime aurait été chahutée par d'autres jeunes quelques jours auparavant. Le soir des coups de feu, son beau-frère a donc croisé leur route et leur a demandé des comptes. Mais les explications tournent court.

La garde à vue des trois suspects a été prolongée de vingt-quatre heures, et elle va durer jusqu'à vendredi matin. C’est le neuvième coup de feu à Metz depuis le début de l’année.