Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Sophie Le Tan

Affaire Sophie Le Tan : trois mois après sa disparition, l'étudiante est toujours introuvable

jeudi 6 décembre 2018 à 18:34 Par Olivier Vogel, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Il y a trois mois disparaissait Sophie Le Tan, une étudiante strasbourgeoise de 20 ans. Depuis, chaque week-end des dizaines de bénévoles participent à des recherches en forêt pour tenter de retrouver sa trace. Le principal suspect se mure dans le silence.

Sophie Le Tan, disparue depuis le 7 septembre.
Sophie Le Tan, disparue depuis le 7 septembre. © AFP - FREDERICK FLORIN

Schiltigheim, France

Le 7 septembre 2018, Sophie Le Tan était allée visiter un appartement à Schiltigheim, dans la banlieue strasbourgeoise. Depuis, l'étudiante de 20 ans n'a plus donné signe de vie. 

Un suspect a été rapidement placé en détention provisoire dans cette affaire : Jean-Marc Reiser, 58 ans, mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration. Un homme qui a déjà été condamné pour la séquestration et viol d'une auto-stoppeuse allemande. 

La version du suspect ne convainc pas la famille de Sophie Le Tan

Confronté à la découverte dans son appartement de traces ADN et du sang de Sophie Le Tan, l'homme, après avoir déclaré qu'il ne l'avait jamais vue, a finalement affirmé au juge d'instruction que l'étudiante était blessée à la main et qu'il lui avait proposé de la soigner avant qu'elle ne reparte.

Devant le domicile du principal suspect, en septembre - Radio France
Devant le domicile du principal suspect, en septembre © Radio France - Charlotte Jousserand

L'espoir de retrouver l'étudiante

Chaque week-end depuis la disparition de l'étudiante, des dizaines de bénévoles se retrouvent aux côtés des parents et des proches de Sophie Le Tan, dans divers secteurs de la région pour ratisser le terrain à la recherche du moindre indice. "C'est de l'empathie, c'est un élan du cœur. Avec les réseaux sociaux, la force c'est qu'on peut rapidement rayonner", explique Khadidja Arratbi, à l'origine de la mobilisation citoyenne sur les réseaux sociaux et sur le terrain.

Pour la famille et les proches de Sophie Le Tan, c'est un soutien précieux de voir ces dizaines de bénévoles participer aux recherches tous les week-ends. "Le temps passe, nous sommes toujours dans la souffrance et espérons trouver la moindre information, le moindre indice qui pourrait expliquer ce qui s'est passé", explique Laurent, le cousin de Sophie Le Tan.