Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois mois de prison avec sursis et deux ans de soins pour le violeur d'une ponette à Chiré-en-Montreuil

-
Par , France Bleu Poitou

Un homme de 25 ans était jugé ce vendredi matin au tribunal correctionnel de Poitiers pour le viol d'une ponette en avril dernier dans un champ à Chiré-en-Montreuil. Le prévenu a reconnu les faits et a été condamné à trois mois de prison avec sursis et une obligation de soins pendant deux ans.

Un poney dans un champ.
Un poney dans un champ. © Maxppp - Illustration

Un jeune homme de 25 ans, déjà condamné pour agression sexuelle dans une autre affaire, a comparu ce vendredi matin devant le tribunal correctionnel de Poitiers. Il a écopé de trois mois avec sursis et une obligation de soins pendant deux ans pour le viol d'une ponette dans un pré au printemps. L'enquête a été assez rapide. Les investigations complémentaires ont conclu qu'il n'y avait pas eu d'autres actes commis.

"C'est un jeune homme qui a présenté les choses d'une manière assez particulière car il a expliqué ça comme un rapport sexuel classique, ce qui n'est pas le cas en matière de zoophilie. Il a exprimé des regrets et a juré qu'on ne l'y reprendrait plus" a résumé maître Laurent Sillard, l'avocat du propriétaire de l'équidé.

"L'animal, prénomé Câline, est âgé de 28 ans, un grand âge pour un poney, si on rapporte à l'homme, elle aurait plus de 80 ans. Elle est sourde, vieille et ne méritait vraiment pas ça" poursuit le conseil.

L'auteur des faits devra également verser 150 euros d'indemnités aux parties civiles représentées par la famille, l'association Equipaix, et le refuge SPA de Poitiers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess