Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Trois morts après un accident de TER près de Saint-Jean-de-Luz : le rescapé a parlé

Par

Trois personnes sont décédées ce mardi 12 octobre, percutées par un TER au niveau de Ciboure à proximité de la gare de Saint-Jean-de-Luz. Un autre homme a été gravement blessé. Il a été auditionné par le parquet de Bayonne ce mercredi 13 octobre.

l'enquête se poursuit après la mort de trois migrants l'enquête se poursuit après la mort de trois migrants
l'enquête se poursuit après la mort de trois migrants © AFP - Franck LAHARRAGUE

Il est encore très fatigué, et n'a pas pu s'exprimer longtemps. Mais le témoignage du rescapé de l'accident de TER de Ciboure permet de préciser les circonstances du drame qui s'est produit ce mardi 12 octobre. L'homme a expliqué au parquet que le groupe cherchait à éviter les contrôles de police. C'est pour cette raison qu'ils se sont retrouvés sur la voie ferrée. Ils se pensaient impossibles à repérer sur cette voie non éclairée. Par ailleurs, cette portion est déserte la nuit car le dernier train passe à 22h30. Le suivant, celui qui les a percutés ne passe qu'à 6h le lendemain matin.

Publicité
Logo France Bleu

Suivre une voie ferrée permettait aussi au groupe de ne pas se perdre. La victime a indiqué qu'ils souhaitaient prendre un train, on ignore encore vers où. L'homme a expliqué aux enquêteurs que le groupe était très fatigué_,_ raison pour laquelle ils ont décidé de s'allonger sur les voies. 

Des hommes de nationalité algérienne

Par ailleurs, les enquêteurs ont pu avancer dans l'identification des victimes, grâce à une collaboration avec les services espagnols. Le parquet confirme que les quatre hommes sont tous des migrants de nationalité algérienne. Les services du procureur sont en lien avec le Consulat algérien pour les identifier de manière formelle. 

Pas de clôture des voies ferrées prévues

De son côté, SNCF réseau (qui gère les voies ferrées) explique qu'il n'est aujourd'hui pas prévu de clôturer les abords de la voie ferrée dans le secteur, et que seules les LGV (lignes grande vitesse) étaient totalement fermées. "Face à des personnes déterminées et désespérées, il est quasiment impossible d'éviter l'intrusion dans nos emprise", ajoute l'entreprise. "SNCF réseau sensible au drame humain qui s'est déroulé mardi participera bien entendu à toutes les réflexions qui pourront être menées pour éviter que de tels événements se reproduisent."

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies ce mercredi en fin de journée devant la gare de Saint Jean de Luz pour réclamer la sécurisation du parcours.

les manifestants devant la gare de Saint Jean de Luz © Radio France - Anthony Michel

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu