Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme tue ses parents avant de se suicider, à Pange en Moselle

-
Par , , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Le drame familial s'est joué dans une maison de Pange, près de Metz. Un couple et leur fils ont été retrouvés morts. Selon les premiers éléments, le fils a tué ses parents. Il a d'ailleurs lui-même donné l'alerte, avant de se donner la mort.

Un couple et leur fils ont été retrouvés morts dans cette commune près de Metz.
Un couple et leur fils ont été retrouvés morts dans cette commune près de Metz. © Radio France - Julie Seniura

Les gendarmes de la Moselle ont découvert trois corps dans une maison de Pange, près de Metz, ce mercredi matin. Selon les premiers éléments, un couple de sexagénaires a été tué par leur fils, qui s'est ensuite donné la mort. 

Le suspect, un homme de 37 ans, a lui-même prévenu les gendarmes, indiquant qu'il avait tué ses parents, aux alentours de 7h du matin ce mercredi. Les militaires ont déployé un important dispositif sur place, mais quand ils ont pu rentrer dans la maison, à 11h, l'homme s'était donné la mort. L'émotion est vive dans cette commune qui compte un peu moins de 900 habitants. 

Roland Chloup, le maire de la commune, était lui-même un voisin direct du couple : " C'est dur, pour les voisins, pour toute la commune, pour tout le monde. C'est un drame incompréhensible, inattendu ". L'élu a passé la matinée sur le terrain avec les gendarmes, et a suivi les négociations avec le forcené.

Rémi, un voisin du lotissement, a découvert à son réveil, peu avant 9 heures, la présence d'une soixantaine de militaires "équipés d'armes et de boucliers" dans l'impasse  :  "on s'est demandé ce qui se passait, s'exclame-t-il. Nous avons reconnu un général sur place et là nous avons compris qu'il se passait quelque chose d'important ", commente-il.

Un couple de jeunes retraités "discrets et serviables" 

" Rien ne pouvait laisser imaginer un tel drame ", d'après le maire, qui connaissait les parents mais pas leur fils :  " Il passait de temps en temps. Les gendarmes ont essayé de dialoguer avec lui, mais cela s'est mal terminé ", souffle-t-il avec émotion. 

Les parents, âgés de 64 et 65 ans, étaient de jeunes retraités : " des gens très bien, serviables, travailleurs ", selon le maire. 

Rémi se souvient qu'ils ont été les premiers à leur souhaiter la bonne année : " on se souhaite la bonne année et 15 jours plus tard il se passe ça, c'est dramatique ", commente-il. 

Enquête pour meurtre

Le Parquet de Metz a ouvert une enquête pour meurtre, menée par la brigade de recherche de la ville. Elle devra permettre de confirmer le meurtre des parents, puis le suicide du fils, et de découvrir ce qui a motivé son geste. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess