Faits divers – Justice

Trois morts et quatre blessés dans un accident de la circulation à Cauro

Par Olivier Castel, France Bleu RCFM mercredi 14 décembre 2016 à 10:06 Mis à jour le mercredi 14 décembre 2016 à 19:20

Le choc a été violent. Les deux voitures de type utilitaire comptaient 7 personnes à leur bord.
Le choc a été violent. Les deux voitures de type utilitaire comptaient 7 personnes à leur bord. © Radio France - Photo : Joseph Parigi

Trois personnes ont perdu la vie, quatre autres, dont un enfant, ont été blessées dans un choc frontal entre deux véhicules, mardi 13 décembre. Deux des blessés seraient en urgence vitale.

Dramatique accident de la circulation sur la Territoriale 40, en direction du village de Cavru. Deux voitures sont entrées en collision frontale. Les raisons ne sont pas encore clarifiées, l’enquête en cours permettra peut-être de le dire. Le bilan provisoire est très lourd, il fait état de trois morts et quatre blessés dont deux graves, parmi lesquels un enfant en bas âge.

Selon les premières constatations, l’un des deux véhicules se serait déporté sans raison particulière en pleine ligne droite, percutant la voiture qui roulait dans le sens opposé. six personnes étaient à bord de la première voiture au moment de l'impact. À l'intérieur, deux hommes et une femme, mortellement touchés, n'ont pu être ranimés.

Les trois autres occupants gravement blessés, ont été pris en charge par les secours et transférés sur l’hôpital d’Ajaccio, tout comme la conductrice du second véhicule, originaire de Zicavu.

La route qui menait au village de Cavru a été coupée à la circulation pendant une partie de la nuit, le temps pour les secours d'évacuer les blessés et de dégager la chaussée.

La vitesse à l'origine du drame ?

Selon le parquet d'Ajaccio, la vitesse excessive serait à l'origine de ce drame. Un témoin a ainsi assuré aux enquêteurs que la fourgonnette, dans laquelle se trouvaient les ressortissants polonais, a effectué plusieurs embardées et deux têtes-à-queues avant d'entrer en collision avec la voiture qui venait en face. Vingt-quatre après les faits, les blessés n'ont pu être auditionnés.