Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois offres de reprise pour le quotidien normand Paris Normandie

Trois offres ont été présentées au tribunal de commerce de Rouen pour la reprise de Paris Normandie. Le quotidien régional est en liquidation judiciaire depuis le 21 avril dernier.

Le quotidien régional cherche un repreneur
Le quotidien régional cherche un repreneur © Radio France - Coralie Moreau

Le délai pour déposer une offre de reprise pour Paris Normandie expirait ce vendredi 22 mai à midi. Le quotidien régional normand est en liquidation judiciaire depuis le 21 avril dernier

Trois offres ont été présentées au tribunal de commerce de Rouen par des groupes très divers :

  • NP Holding/IPM Groupe, un groupe de presse belge. L'offre est soutenue par l’actuel directeur général Valéry Jimonet et le toujours propriétaire Jean-Louis Louvel, une offre dans la continuité donc. 
  • La Voix du Nord (groupe Rossel) qui présente une offre pour la troisième fois. Le groupe a une bonne connaissance de la presse locale. 
  • 1Health media/Health initiative , groupe d’édition et de formation dans le domaine médical. Un groupe de petite taille porté par Julien Kouchner dont le domaine habituel est tout de même très éloigné de la presse régionale.

Les trois offres seront détaillées mercredi 27 mai aux élus du personnel qui se félicitent pour le moment qu'il y ait plusieurs candidats à la reprise.

Les salariés de l'imprimerie, eux, se disent très inquiets. Dans un communiqué, ils dénoncent des offres qui les oublient totalement et les condamnent. Ils ont décidé de se mettre en grève et appellent à des négociations avec les futurs repreneurs.

Le tribunal de commerce de Rouen se prononcera après un délai de quinze jours.

Ce samedi 23 mai 2020, le sociologue des médias Jean-Marie Charon a livré son analyse de ces trois offres au micro de France Bleu Normandie : 

Le sociologue des médias Jean-Marie Charon

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu