Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre d'un jeune Royannais à Angoulême : deux personnes en garde à vue

-
Par , France Bleu La Rochelle

Trois jours après le meurtre d'un jeune Royannais dans le quartier de Basseau à Angoulême, l'enquête s'accélère. Deux personnes sont toujours en garde à vue ce vendredi. Une troisième garde à vue a été levée jeudi soir. Les mis en cause devraient être déférés au Parquet d'Angoulême

Le quartier de Basseau avait été bouclé lundi en fin d'après-midi
Le quartier de Basseau avait été bouclé lundi en fin d'après-midi © Radio France - Pierre MARSAT

Deux personnes sont toujours en garde à vue dans les locaux du commissariat de police d'Angoulême ce vendredi. Les gardés à vue ont été interpellés dans la nuit de mercredi à jeudi. Une troisième garde à vue a été levée jeudi soir. Les personnes concernées devraient être déférées au Parquet d'Angoulême .

C'est lundi après-midi que le corps sans vie d'un jeune Royannais âgé d'une vingtaine d'années, était découvert au pied du bâtiment 4 de la Résidence des Noisetiers, rue Guy-Riffaud dans le quartier de Basseau, à Angoulême. On ne sait toujours pas le nombre de balles qu'il a reçues, mais "on lui a tiré dessus", précisait dès lundi soir la Procureure de la République d'Angoulême.

Des résultats d'autopsie attendus

Une autopsie a été pratiquée mercredi. Elle devrait permettre de savoir comment est mort le jeune homme, et les circonstances exactes de ce drame, ainsi que les raisons de sa présence à Angoulême, alors qu'il vivait en Charente-Maritime où il était connu pour des affaires de stupéfiants. Une cellule psychologique a été installée à "L'Escale", salle de loisirs et médiathèque de Basseau, pour répondre aux attentes des habitants du quartier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess