Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trois personnes mises en examen pour assassinat après l'agression mortelle de lundi au Val de l'Aurence à Limoges

vendredi 17 novembre 2017 à 19:54 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

L'enquête avance suite au meutre du jeune Medhi lundi soir dans le quartier du Val de l'Aurence à Limoges. Un étudiant de 19 ans agressé dans une voiture par une dizaine d'individus. Trois d'entre eux ont été arrêtés et mis en examen pour assassinat.

La marche blanche ce samedi ira du domicile de Medhi au lieu du drame, rue Joliot-Curie à Limoges
La marche blanche ce samedi ira du domicile de Medhi au lieu du drame, rue Joliot-Curie à Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Limoges, France

Les trois suspects ont été mis en examen ce vendredi pour assassinat avant d’être placés en détention provisoire. Ce qui veut dire qu'aux yeux de la justice, leur expédition punitive était clairement préméditée. Des agresseurs arrivés avec capuches sur la tête, objets contendants et armes blanches à la main, lundi soir rue Joliot Curie dans le quartier du Val de l'Aurence à Limoges.

Il pourrait y avoir d'autres arrestations

"On arrive pas avec une lame sans avoir une idée derrière la tête" estime le procureur de la République. Et même si il n'y a qu'une personne qui a porté le coup mortel à la cuisse, il suffit d'avoir l'intention de tuer pour être accusé d'assassinat. Sachant que la peine maximale n'est autre que la prison à perpétuité. Ceci dit, il y a encore beaucoup de zones d'ombres. L'arme du crime n'a pas encore été retrouvée.

Une marche blanche ce samedi au Val de l'Aurence

La justice pourrait aussi arrêter d'autres suspects. Des confrontations et une reconstitution seront certainement organisées. Pour mieux comprendre qui a fait quoi. Bref, l'enquête est loin d'être terminée alors que l'heure sera ce samedi, au recueillement à la Zup de l'Aurence où une marche blanche va débuter à 15h00, du domicile de Medhi, jusqu'au lieu du drame.