Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trois policiers du commissariat d’Agde agressés par un jeune en état d’ébriété

lundi 3 septembre 2018 à 19:25 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault

Un jeune homme, ivre, a blessé trois policiers du commissariat d’Agde dans l’Hérault ce lundi matin. Ces derniers s'apprêtaient à transporter le détenu à l’hôpital afin d'être vu par un médecin. L’auteur des coups doit être présenté au parquet ce mardi.

Police (illustration)
Police (illustration) © Radio France - Johan Moison

Agde, France

Trois policiers du commissariat d'Agde ont été blessés ce lundi matin par un jeune homme de 21 ans en état d’ébriété. Ils ont été frappés vers 7h30 alors qu'ils sortaient ce détenu de sa cellule pour l'amener à l'hôpital afin d’être vu par un médecin. Ce jeune homme âgé de 21 ans, avait été interpellé un peu plus tôt sur l’Île-des-Loisirs. La police intervenait initialement pour une rixe entre plusieurs personnes vers 4h30 du matin. La discothèque venait de fermer.

Ce jeune avait 1,6 grammes d’alcool dans le sang

La situation était redevenue calme après l’intervention policière. Mais ce jeune est pour une raison inconnue, revenu à la charge en insultant cette fois les forces de l’ordre, et donnant des coups dans le vide. Personne n’est blessé à ce moment là. Il termine au poste de police pour outrage.

Il n’était pas prévu initialement de l’arrêter précise le commissariat.  La situation était redevenue calme. 

Vers 07h30 du matin les forces de l’ordre décident de l’amener à l’hôpital pour être vu par un médecin.  Ce jeune résidant à  Nébian, (pas bien loin de Clermont-l'Hérault), s’était violemment frappé la tête dans sa cellule. Et c’est au moment de son transfert qu’il aurait donné plusieurs coups de poings aux policiers.  

Bilan : suspicion de fracture du nez pour l’un d’entre eux, entorse du doigt et épanchement intra-articulaire du genou pour les deux autres.

Des ITT partielles de 10 à15 jours

Cet homme qui avait un taux d'alcoolémie d'1,6 grammes dans le sang ne se souvient pas des coups portés. Il dit avoir un vague souvenir des insultes.  Inconnu de la justice, il a présenté ses excuses aux victimes. Il doit être présenté au parquet ce mardi, avant une possible comparution immédiate mercredi après-midi devant le tribunal correctionnel de Béziers.