Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trois questions après la mort de trois sauveteurs aux Sables-d'Olonne

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Un bateau de pêche et la vedette de la SNSM venue à son secours ont fait naufrage aux Sables-d'Olonne, en pleine tempête Miguel. Trois sauveteurs sont morts et, ce vendredi soir, le propriétaire du fileyeur est toujours porté disparu.

Trois sauveteurs de la SNSM ont péri dans le naufrage de leur vedette
Trois sauveteurs de la SNSM ont péri dans le naufrage de leur vedette © Maxppp -

Les Sables-d'Olonne, France

En pleine tempête Miguel, ce vendredi matin, un bateau de pêche et la vedette de la SNSM qui était partie lui porter secours ont fait naufrage aux Sables-d'Olonne. Trois sauveteurs sont morts. Des débris du fileyeur, le Carrera, immatriculé à Oléron, ont été retrouvés ainsi qu'un radeau de survie, mais il était vide. Depuis, plusieurs questions se posent.

Pourquoi le bateau de pêche a pris la mer dans de telles conditions ?

"Vous avez vu l'état de la mer ?", questionne Yannick Moreau, le maire des Sables-d'Olonne. "C'était un mur blanc avec une très forte houle. La mer était déchaînée. Je n'ai pas d'explication rationnelle au fait qu'un bateau sorte dans ces conditions. Tout marin, tout habitant de la côte, sait que dans ces conditions là, on ne sort pas".

Le fileyeur, le Carrera, un bateau de 11,50 mètres, est un vieux bateau de 40 ans. Avant d'être aux Sables, il a été immatriculé à Saint-Brieuc et Paimpol.

Pourquoi la vedette de la SNSM s'est retrouvée, elle aussi, en difficulté ?

En principe, les canots tout temps de la SNSM, comme celui qui chaviré, sont censés être insubmersibles et auto-redressables. C'est à dire que si une vague les retourne, ils se remettent d'aplomb. Sauf que ce bateau n'était pas équipe de ce système. Il a été construit il y a 33 ans.. 

Selon les informations que France Bleu Loire Océan a pu recueillir, une grosse vague a brisé le cockpit de la vedette. L'eau s'y est engouffrée et aurait provoqué une panne de moteur . Devenue incontrôlable, l'embarcation aurait dérivé très vite avant d'être jetée sur les rochers par la houle. Il n'y avait plus rien à faire. Même pour d'excellents sauveteur, très expérimentés, comme ceux des Sables-d'Olonne.

Pourquoi les sauveteurs sont partis à bord d'une "vieille" vedette

La vedette Patron Jack Morisseau qui a fait naufrage a été construite en 1986. Les sauveteurs des Sables-d'Olonne en ont bien une plus récente, le canotier Jacques Joly, mais elle est actuellement en maintenance.