Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Enquête pour viol : les six pompiers de Paris sont placés sous le statut de témoin assisté

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Paris, France Bleu

Six sapeurs-pompiers de Paris ont été présentés ce lundi à un juge dans une enquête de flagrance ouverte pour "viol en réunion". Aucun d'entre eux n'a été mis en examen. Les faits se seraient déroulés samedi, au petit matin, caserne Plaisance (XIVe arrondissement), au terme d'une soirée arrosée.

Pompiers de Paris (illustration)
Pompiers de Paris (illustration) © Radio France - Rémi Brancato

Paris, France

Ce lundi, six sapeurs-pompiers, âgés de 23 à 35 ans, ont été déferrés devant un juge dans le cadre d'une enquête pour "viols en réunion". Ils ont ensuite été placés sous le statut de témoin assisté. Aucun des six pompiers n'a donc été mis en examen. Huit soldats du feu avaient été placés en garde à vue samedi après la plainte d'une étudiante norvégienne. 

Les faits se seraient déroulés dans la nuit de vendredi à samedi, vers 4h du matin, à la caserne plaisance dans le 14ème arrondissement de Paris.  

"C'est ce qui s'est passée après le problème"

D'après une source proche de l'enquête, la jeune femme et deux de ses amies, norvégiennes également, ont rencontré des pompiers dans un bar du 6e arrondissement. Après une soirée arrosée, la victime présumée a quitté le bar en compagnie d'un des soldats du feu. 

Elle l'a suivi à la caserne et aurait décrit aux enquêteurs une relation consentie avec lui. Mais elle raconte avoir été ensuite violée par six ou sept pompiers. Le jeune homme aurait reconnu les faits devant les policiers, mais explique que les relations avec ses collègues étaient également consenties.

En état de choc

L'étudiante aurait été retrouvée au petit matin par les deux autres Norvégiennes. Arrivant à la caserne en compagnie de pompiers, elles la découvrent en pleurs, enfermée dans les toilettes. En état de choc, la jeune femme explique, en outre, ne pas avoir eu de trou noir à cause de l'alcool et ne pense pas avoir été droguée.