Faits divers – Justice

Trois trafics de drogue démantelés en Normandie

Par Frédérick Thiébot, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mardi 20 décembre 2016 à 16:33

La drogue et l'argent saisis par les enquêteurs
La drogue et l'argent saisis par les enquêteurs - Gendarmerie Nationale

Trois filières de trafic de drogues impliquant 23 personnes ont été démantelées après 9 mois d'enquête sur les 5 départements normands. Les réseaux s'alimentaient dans la région de Rouen pour alimenter les consommateurs de Cherbourg et de l'ensemble du Cotentin

Les 23 personnes ont été interpellées dans le cadre d'un vaste coup de filet sur un trafic de stupéfiants entre le Cotentin et la région rouennaise. Ces arrestations font suite à une longue enquête menée à l'origine par la brigade de recherches de la compagnie de Gendarmerie de Cherbourg-en-Cotentin.

Au total, 710 grammes d'héroïne ont été saisis ainsi que 35 grammes de cocaïne, 30 grammes de cannabis mais aussi près de 39.000 euros en liquide et sur les comptes bancaires des trafiquants.

C'est en enquêtant sur un trafic de stupéfiants dans le Cotentin en avril dernier, que les gendarmes cherbourgeois ont découvert que l'un des acteurs de ce trafic s'approvisionnait auprès de trois filières distinctes installées sur le nord Cotentin et la région Rouennaise.

La première filière était menée par un duo rouennais effectuant des allers-retours entre Rouen et Valognes deux à trois fois par mois en vue de livrer la drogue. Cette filière a été démantelée l'été dernier avec l'interpellation de quatre personnes dans l'agglomération cherbourgeoise dont deux sont en prison depuis leur comparution immédiate.

Les deux autres filières ont été démantelées il y a quelques jours par des interpellations menées conjointement par 70 gendarmes sur le nord Cotentin et la région rouennaise. L'une de ces filières était orchestrée par une famille Cherbourgeoise. Les parents et les enfants alimentaient en héroïne et cannabis de nombreuses personnes fréquentant leur domicile. Tandis que la troisième filière s'approvisionnait auprès d'un fournisseur Rouennais. Celui ci est en fuite et fait l'objet d'un mandat de recherche.

Et sur les 23 individus interpellés en 9 mois, 12 ont été écroués, les autres sont sous contrôles judiciaires ou seront convoqués en justice. Des procès qui auront lieu en janvier et mars prochains.