Société

Trop de menaces sur les salariés du centre social de Pontanezen

Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel vendredi 11 septembre 2015 à 18:08

Pontanezen
Pontanezen © Radio France

A Brest les 22 salariés du centre social « L’horizon » ont exercé leur droit de retrait lundi dernier. Ce centre social brestois est donc fermé au public et les portes ouvertes prévues ce samedi sont annulées.

Certains salariés sont victimes de menaces à peine voilées. Des pressions autours du recrutement par le centre social de deux emplois jeunes en octobre. Après l'incendie à Noel, la mairie et la fédération des centres sociaux avaient mis en place une aide : des médiateurs et des psychologues. Mais des groupes de jeunes désœuvrés et parfois agressifs, parfois munis d'une arme blanche, traînent dans le hall. Il y a deux ans, on comptait une vingtaine de jeunes en déshérence dans le quartier. Ils sont maintenant 40.

Que faire ? Les salariés ne s'expriment pas...

Le dépôt de plainte est délicat.

Après l'agression de la directrice l'an dernier, une plainte avait été déposée le lundi et le centre social avait brulé le mardi.

A court terme, la mairie prend le relais pour les enfants avec des navettes vers les centres de loisirs aux alentours, à Menez Paul pour les maternelles et à Kerichen pour les primaires.  Sur du long terme... il faut trouver des solutions, des pistes de réflexions avec la justice, avec les éducateurs de rue. Ils sont 3 à Pontanezn de l'association Don Bosco. 

 Selon les observateurs, ces 40 jeunes désœuvrés qui traînent et posent problème ont entre 16 et 25 ans. Ils ont parfois le bac en poche mais aucune perspective d'avenir.