Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉO - Les schizophrènes ne sont pas forcément violents

mercredi 10 octobre 2018 à 15:38 Par Violaine Ill, France Bleu Azur

La Journée mondiale de la maladie mentale pour lutter contre les préjugés et les discriminations, c'est ce mercredi. Les personnes atteintes de maladies mentales sont souvent rejetées par méconnaissance ou préjugés. Les schizophrènes sont par exemple qualifiés de violents, à tort.

Hôpital psychiatrique Sainte Marie de Nice
Hôpital psychiatrique Sainte Marie de Nice - Nice Matin

Nice, France

Les psychiatres militent de plus en plus pour changer le regard du grand public sur les maladies mentales. Pour la Journée mondiale de la maladie mentale de nombreux spécialistes dénoncent les fausses idées qui reviennent fréquemment sur les personnes atteintes de schizophrénie, bipolarité ou autres troubles. Les schizophrènes, estimés à 600.000 en France, seraient-ils plus violents que d'autres ?  

Suite à plusieurs fait divers qui ont défrayé la chronique dans les Alpes-Maritimes, on peut se poser la question :  y a t-il des malades mentaux violents en liberté ? Une question posée sur France Bleu Azur au psychiatre niçois David Bensamoun, membre du collège des enseignants en psychiatrie.  

Les risques de violences sont deux fois plus importants pour les personnes atteintes de schizophrénie, mais "la quasi totalité des meurtres, à 94%, ne sont pas commis par des personnes atteintes de troubles mentaux", rappelle le Dr Bensamoun.