Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tué pour une dette de 50 euros à Fleury d'Aude

vendredi 4 mai 2018 à 19:16 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault, France Bleu Roussillon et France Bleu

Le meurtre de Fleury d'Aude (Aude) a en partie été élucidé. Quatre hommes viennent d'être mis en examen et incarcérés. Ils ont reconnu avoir tué cet homme retrouvé en partie calciné dans un canapé en novembre dernier.

Le cadavre avait été retrouvé en partie calciné à Fleury d'Aude
Le cadavre avait été retrouvé en partie calciné à Fleury d'Aude © Maxppp -

Narbonne, France

Tué pour une dette de 50 euros.  Le mystère du cadavre retrouvé calciné dans un canapé à Fleury d'Aude à la limite de l'Hérault et de l'Aude en novembre dernier a en partie été élucidé par les gendarmes. Quatre personnes soupçonnées d'avoir tué cet homme ont été interpellées jeudi.  Il s'agirait d'un règlement de compte sur fond de trafic de drogue. 

La victime devait servir d’intermédiaire dans une transaction de cannabis mais manifestement la drogue fournie n'était pas de bonne qualité.  Deux hommes, deux marginaux de 35 et 37 ans déjà bien connus de la justice débarquent donc à Narbonne le 21 novembre dernier chez cet homme pour récupérer leur argent, environ 50 euros.  L'affaire tourne mal, des coups sont échangés.  

Un jeune se mêle aux violences pour une raison inconnue

Arrive alors le voisin du dessous, un jeune de 21 ans qui va lui aussi participer aux violences pour une raison que personne ne comprend pour l'instant, il n'avait rien à voir avec la dette de drogue. L'homme va ainsi succomber sous les coups parfois très violents, l'autopsie n'a pas permis de déterminer s'il était mort d’asphyxie ou d'une hémorragie crânienne.  

Le lendemain, le père du voisin, un homme de 57 ans, sans doute pour protéger son fils, va organiser la disparition du cadavre, l'idée est de l'emmener à Fleury d'Aude pour le brûler. C'est ainsi que le cadavre est retrouvé en partie calciné dans le coffre d'un vieux canapé en bord de chemin. 

Quatre témoins déterminants

C'est en découvrant cette information dans la presse que quatre témoins vont se manifester, des personnes qui expliquent avoir renseigné un automobiliste qui demandait sa route pour rejoindre le gouffre de l’œil doux.  Des témoignages déterminants qui vont permettre aux gendarmes de retrouver les auteurs des violences. Tous reconnaissent les faits mais se rejettent la responsabilité des coups. 

Les quatre hommes ont été mis en examen, les trois premiers pour violences en réunion ayant entraîné la mort, la qualification de meurtre n'a pas été retenue. Le dernier pour recel de cadavre. Tous ont été incarcérés.