Faits divers – Justice

Tuerie de Chevaline : un suspect interpellé et placé en garde à vue

Par Denis Souilla, France Bleu Pays de Savoie mardi 18 février 2014 à 11:12

Un portrait-robot du suspect recherché avait été diffusé en novembre 2013.
Un portrait-robot du suspect recherché avait été diffusé en novembre 2013. © Gendarmerie

Un homme a été placé en garde à vue ce mardi par les gendarmes. Il a été interpellé en tant que suspect dans l'affaire de la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie), en 2012, selon le procureur d'Annecy. D'autres interpellations pourraient avoir lieu, après qu'un portrait-robot a été diffusé en novembre dernier.

Un suspect a été interpellé par les gendarmes, ce mardi matin, dans le cadre de l'enquête sur le quadruple meurtre de Chevaline, le 5 septembre 2012, toujours pas élucidé. Saad Al-Hili, cet ingénieur britannique d'origine irakienne, son épouse, sa belle-mère, ainsi qu'un cycliste français, avaient été retrouvés tous abattus par balle sur une petite route forestière. Ce mardi, un  homme de 48 ans a été placé en garde à vue , a annoncé le procureur de la République à Annecy, Eric Maillaud.

L'enquête semble s'accélérer

Depuis le début de cette affaire, c'est semble-t-il la première interpellation d'envergure en France. Quelques heures après la tuerie, en septembre 2012, un homme avait été entendu par les gendarmes, mais rapidement mis hors de cause. Selon les informations diffusées par le parquet d'Annecy, cette arrestation "est le fruit des témoignages recueillis notamment après la diffusion le 4 novembre 2013 du portrait-robot d'un motard  vu à proximité de la scène de crime . (...) Cette interpellation ne restera peut-être pas unique " a précisé le procureur d'Annecy. 

Carte lieux du drame de la tuerie de chevaline en Haute Savoie - Aucun(e)
Carte lieux du drame de la tuerie de chevaline en Haute Savoie
Une nouvelle piste pour les enquêteurs

Le suspect initialiement recherché par les enquêteurs portait un casque fabriqué en France à moins de huit mille exemplaires à la fin des années 2000. Ce motard aurait été aperçu le 5 septembre 2012, le long de la combe d'Ire, entre 15h15  et 15h40. L'homme placé en garde à vue correspond-il à tous ces critères ? Il  serait domicilé dans un village des environs de Chevaline (Haute-Savoie). Selon une source proche de l'enquête, une perquisition aurait même été effectuée ce mardi à son domicile et cet homme est "sans lien direct" avec les victimes du drame, selon le procureur d'Annecy, Eric Maillot. Cette avancée pourrait remettre en cause une des hypothèses sur lesquelles ont beaucoup enquêté les gendarmes, celle du réglement de compte familial.Le frère aîné de Saad Al-Hili, Zaïd, a longtemps été soupconné d'avoir commandité ces assassinats, pour des questions d'héritage.