Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Plus d'une vingtaine de tués par balle à Marseille et aux alentours en 2018

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Depuis le début de l'année, plus d'une vingtaine de personnes sont décédées dans la région marseillaise, la plupart dans des règlements de comptes liés à des trafics de drogue. Le corps d'un homme a été retrouvé dans une voiture brûlée avec des impacts de balles sur la portière.

La police scientifique sur une scène de crime.
La police scientifique sur une scène de crime. © Maxppp -

Bouches-du-Rhône, France

Depuis janvier 2018, 24 ou 25 personnes (avec ce nouveau corps retrouvé) ont été abattues par arme à feu à Marseille et aux alentours. Dix-neuf d'entre elles pourraient avoir été victimes de règlements de comptes liés à des trafics de drogue. C'est déjà sept de plus qu'en 2017, mais pas encore au niveau des 29 tués de 2016. La première semaine de septembre a été particulièrement meurtrière avec la mort de quatre hommes à Marseille et Martigues. Dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 décembre, le corps carbonisé d'un homme a été retrouvé dans une voiture avec des impacts de balles sur la portière.

Le véhicule était stationné sur un pont au-dessus de l’autoroute A8, sur la commune d’Éguilles dans les Bouches-du-Rhône. L'enquête est en cours, mais la piste du règlement de comptes semble privilégiée.

Trois morts et un blessé entre la mi-octobre et la mi-novembre

Deux jeunes hommes ont été tués par balle jeudi 22 novembre matin à Martigues (Bouches-du-Rhône). "Il est trop tôt pour dire s'il s'agit d'un règlement de compte, mais c'est une hypothèse sur laquelle travaillent les enquêteurs", a précisé Achille Kiriakides, procureur de la République d'Aix-en-Provence. Les victimes, âgées de 22 et 28 ans, ont été visées par des tirs vers 3h du matin dans le quartier de Canto Perdrix de Martigues. Les tireurs ont réussi à prendre la fuite. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Marseille.

Un homme a été tué et un autre blessé, mercredi 17 octobre vers 9 heures du matin, dans un probable règlement de comptes à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Des témoins ont entendu des tirs d'arme automatique avenue du club hippique, au sud de la ville. L'homme venait de sortir du service pénitentiaire d'insertion et de probation d'Aix-en-Provence pour se faire poser un bracelet électronique, il a été abattu de plusieurs balles en pleine tête.

Une semaine sanglante début septembre

Dimanche soir, un homme d'une quarantaine d'années a été tué dans les quartiers nord de Marseille. Il pourrait s'agir d'un nouveau règlement de comptes. Vendredi 7 septembre, un homme d'une vingtaine d'années a été pris pour cible par quatre hommes cagoulés, tout près du commissariat de police de l'Estaque dans le 16e arrondissement de Marseille.

Quand déjà, le lundi 3 septembre, deux individus étaient tués par balle. Un homme de 33 ans était abattu vers 7h30, à Martigues (Bouches-du-Rhône) et un quinquagénaire était lui aussi tué par balle lundi soir dans une épicerie du centre de Marseille, dans le 2e arrondissement.

Quatre personnes abattues cet été

Le 23 août dernier, un homme de 28 ans était tué dans un règlement de comptes près de la gare Saint-Charles à Marseille. Le 14 août, un homme était tué par balle et un autre blessé après des tirs dans une cité du centre-ville d’Aubagne. Un mois plus tôt, le 2 juillet, deux hommes étaient tués par balle au pied d'une barre d'immeubles dans la cité des Canourgues à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône).

Sept personnes tuées au printemps

Le 10 juin, un homme de 22 ans connu pour trafic de produits stupéfiants était tué par balle sur le Vieux-Port de Marseille, alors que les bars accueillaient encore de nombreux clients. Le 25 mai, deux hommes étaient tués par des tirs de kalachnikov à l'Estaque à Marseille (16e).

Le 6 avril, un homme de 38 ans connu pour des affaires de stupéfiants a été tué par balle à Vitrolles dans les Bouches-du-Rhône. Moins de 24 heures plus tôt, le 5 avril, deux hommes d'une trentaine d'années étaient tués par balles dans une cité du 10e arrondissement de Marseille. Le 24 mars, dans la cité Consolat dans le 15e arrondissement de Marseille, deux hommes étaient victimes d'un règlement de comptes. L'un est mort sur place, l'autre blessé à la jambe.

Trois morts en janvier et trois morts en février

Le 3 février, deux personnes étaient retrouvées calcinées, sans doute victimes d'un double homicide, à une trentaine de kilomètres de Marseille. Un homme était abattu de deux balle dans la tête le 2 février à Marseille, dans le 11e arrondissement. Selon le parquet, il pourrait s'agir d'un nouveau règlement de comptes.

Le 23 janvier, un homme de 30 ans, était tué par balle au pied d'un immeuble de la cité Campagne-Larousse dans le 14e arrondissement, dans les quartiers nord. Le 14 janvier, un adolescent de 17 ans a été abattu d'une balle en pleine poitrine, dans un appartement qu'il squattait dans le 10e arrondissement. Trois jours plus tôt, le 11 janvier, une fusillade à la kalachnikov faisait un mort et un blessé grave dans le secteur de la Plaine, en plein centre de Marseille.

  - Visactu
© Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu