Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tulle : il avait mis des photos d'elle sur un site pornographique, elle a tenté de l'empoisonner

mercredi 2 mai 2018 à 18:04 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin et France Bleu

A Tulle ce mercredi une femme comparaissait pour avoir tenté d'empoisonner son mari. Et celui-ci comparaissait en suivant pour avoir mis sur un site pornographique des photos de leurs ébats. Tous les deux ont été condamnés à de la prison avec sursis.

Si le raticide utilisé par l'épouse avait été un vrai poison, c'est à la cour d'assises de Tulle qu'elle aurait comparu.
Si le raticide utilisé par l'épouse avait été un vrai poison, c'est à la cour d'assises de Tulle qu'elle aurait comparu. © Radio France - Philippe Graziani

Lagarde-Enval,Tulle, Corrèze

C'est une affaire singulière qui a été jugée ce mercredi  au tribunal correctionnel de Tulle. Un couple comparaissait. La femme, en premier, était accusée d'avoir administré des substances toxiques à son mari. Lui, comparaissant juste après, répondait d'avoir mis sur un site pornographique des photos de son épouse en plein acte sexuel. Le couple s'était marié en 2009 et résidait à Lagarde-Enval. 

L'affaire aurait pu ne jamais être révélée en tout cas dans son intégralité si l'on en croit le mari. Car il savait que sa femme avait tenté par deux fois de l'empoisonner. Une première à Noël 2011 en mettant du détartrant à cafetière sur le foie gras. Il ne s'en est même pas aperçu. La seconde fois en février suivant en mettant du raticide dans le café. Il avait eu des maux de ventre. Il avait alors tout découvert. 

Merci à la mort aux rats !

Mais c'est plus tard qu'il le révèle, lors de son audition par la gendarmerie après la plainte déposée par son épouse. Celle-ci avait trouvé les photos d'elle sur le site internet pornographique. Qui a commencé dans cette histoire ? Lui affirme avoir agi par dépit face à l'indifférence de son épouse quand il a appris sa stérilité. Elle a voulu empoisonner son mari à cause des photos, dit-elle. A la barre ils disent cependant l'un et l'autre être allés trop loin. Ils le regrettent et s'excusent. 

Mais l'un et l'autre peuvent dire merci à la mort aux rats ! Contrairement à autrefois les raticides sont peu dangereux désormais pour l'homme à faible dose. Sans cela lui serait mort, elle aurait été condamnée aux assises. Finalement tous deux écopent de prison avec sursis : 6 mois pour lui et 12 pour elle avec l'un et l'autre obligation de soin