Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tulle : un homme condamné pour des relations sexuelles avec la petite amie de son fils et une mineur de 13 ans

-
Par , France Bleu Limousin

Ce mardi, un homme de 50 ans comparaissait devant le tribunal de Tulle pour corruption de mineur et atteinte sexuelle sur mineur de moins de quinze ans. Il écope de quatre ans de prison ferme.

L'homme écope de quatre ans de prison ferme
L'homme écope de quatre ans de prison ferme © Maxppp -

Tulle, France

Un homme de 50 ans vient d'écoper de quatre ans de prison ferme et d’un suivi socio judiciaire de trois ans, s''exposant à deux ans de prison supplémentaire s'il ne le respecte pas. Ce mardi après-midi au tribunal de Tulle, il était jugé pour corruption de mineur et atteinte sexuelle sur mineur de moins de 15 ans.

Sous l'emprise de l'homme

Entre avril 2017 et mars 2018 en Xaintrie, il a eu des relations sexuelles avec la petite amie de son fils. Elle était alors âgée de 15 ans et trois mois. Des relations sexuelles aussi avec une très jeune fille âgée de 13 ans, copine de la première, et qu’il avait contacté par internet. Les messages envoyés étaient sans équivoque, tout comme la nature des relations détaillées à l'audience. Dures mais consenties, les victimes étaient en fait sous l’emprise de cet homme. C’est la raison pour laquelle il était jugé ni pour viol ni pour agression sexuelle, mais bien pour atteinte sexuelle  sur mineur. Ce délit, prévu par le droit français, fait souvent débat et plus particulièrement en ce qui concerne l'âge de consentement qui faisait rage il y a encore un an.

Outre une obligation de soins, l’homme, détenu depuis juin 2018 dans le cadre de cette procédure, a plusieurs interdictions : de paraître dans le canton d’Argentat et d’exercer une activité en contact avec des mineurs. Il sera également inscrit sur le fichier des auteurs d’infractions sexuelles.

Choix de la station

France Bleu