Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tyrolienne de Planfoy : la famille de l'adolescent percuté porte plainte

Trois semaines après son accident, l'adolescent de 15 ans victime d'une collision sur la tyrolienne de Planfoy (Loire) se porte mieux. Sa famille a toutefois décidé de porter plainte, pour être certaine que cet accident inédit ne se reproduise pas.

La tyrolienne de la via ferrata de Planfoy est en service depuis 2014.
La tyrolienne de la via ferrata de Planfoy est en service depuis 2014. © Radio France - Léo Tescher

La famille de l'adolescent victime d'une collision sur la tyrolienne de Planfoy a porté plainte. L'accident a eu lieu il y a trois semaines (dimanche 19 juillet) : Dylan, 15 ans, a été percuté par une femme qui s'est élancée derrière lui sans voir qu'il n'avait pas atteint la plateforme d'arrivée. Ce n'était jamais arrivé depuis la mise en service de la tyrolienne en 2014. Et Dylan et sa mère veulent tout faire pour que cet accident reste un cas unique.

Il a été percuté à 70 km/h

Marine, la mère de Dylan, assure qu'elle n'en veut à personne après l'accident dont son fils. Si elle porte plainte, c'est parce qu'elle ne souhaite à personne de vivre la peur et qu'elle a ressenti. "Je n'ai pas vu l'impact, j'ai juste entendu une personne crier 'mon Dieu, il va se faire percuter', j'ai entendu boum, et j'ai vu mon fils inerte sur la tyrolienne à 25 mètres de hauteur", raconte Marine. Sa fille cadette, âgée de 11 ans, a vu l'accident et refuse d'en parler depuis : "voir son frère pendu dans le vide qui ne répond pas... elle est très marquée aussi"

Comme il a perdu connaissance après le choc, Dylan n'a lui que de brèves images en tête , comme"le vide en dessous de [ses] pieds", et les pompiers qu'il se souvient d'avoir entendus pas vus. À cet instant, Dylan ne ressent pas de douleur. Pourtant, "il a été percuté à 70 km/h", rappelle sa maman. Les douleurs surviennent le lendemain pour le jeune homme d'1,75 mètre et 68 kilos. Il a mal au poignet et au torse notamment. Sa cage thoracique a peut-être été touchée. Il a déjà fait plusieurs radios mais d'autres examens sont encore prévus d'ici la rentrée. 

En attendant, Dylan est privé d'activités à sensations. Et de son sport préféré, le judo. Mais il ne tire pas un trait définitivement sur les activités suspendues puisqu'il se revoit déjà faire de l'accrobranche quand son état le lui permettra. 

Une vidéo des pompiers pour rappeler les consignes de sécurité

Depuis la mise en service de la tyrolienne en 2014, les pompiers de la Loire sont intervenus régulièrement pour secourir des personnes coincées sur l'installation. "Cela représente _une vingtaine d'interventions par an_", précise Laurent Dupin, conseiller technique du GRIMP (Groupe de recherche et d'intervention en milieu périlleux). Mais il n'y avait jamais eu de collision avant le dimanche 19 juillet.

Les pompiers de la Loire rappellent d'ailleurs dans une vidéo postée mi-juillet sur les réseaux sociaux les consignes de sécurité pour s'engager sur la via ferrata de Planfoy et sa tyrolienne de 200 mètres. "Respecter toutes les consignes inscrites au départ du parcours, mais aussi avoir du matériel adapté, que ce soit la poulie ou les longes", détaille Laurent Dupin. "Au départ de la tyrolienne on a un gabarit qui permet de vérifier que les longes sont adaptées", ajoute le pompier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess