Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un abattoir vosgien cherche des éleveurs pour du steak haché surgelé

Après la fermeture de l'usine de transformation de viande Élivia à Éloyes, la chambre d'agriculture des Vosges lance un appel aux éleveurs pour investir dans une ligne de production de steaks hachés surgelés à l'abattoir coopératif de Rambervillers.

L'abattoir coopératif de Rambervillers a besoin de 200 producteurs engagés et environ 3,5 millions d'euros pour lancer une production de steaks hachés surgelés.
L'abattoir coopératif de Rambervillers a besoin de 200 producteurs engagés et environ 3,5 millions d'euros pour lancer une production de steaks hachés surgelés. © Radio France - Laurent Watrin

Grand Est, France

L'abattoir coopératif de Rambervillers (Vosges) recherche des éleveurs motivés. Objectif : la création d'une usine de fabrication de steaks hachés surgelés

"Il faut trouver au moins 200 producteurs qui investiraient dans le capital social de la coopérative", explique Jérôme Mathieu, le président de la chambre d'agriculture des Vosges

Les éleveurs doivent aussi s'engager à apporter un certain nombre de bêtes, chaque année, à l'abattoir, pour assurer la rentabilité de cette nouvelle ligne de production. Les premières réunions de producteurs s'organisent.

Plus de 3 millions d'euros d'investissement

Ce projet est à l'étude depuis la fermeture de l'usine Élivia d'Eloyes, près d'Épinal. Ce site industriel était utilisé par près de 400 agriculteurs de Lorraine, d'Alsace, de Franche-Comté et de Haute-Marne, qui vendaient ensuite leur viande conditionnée. Du commerce directement à la ferme pour la plupart. 

A Rambervillers, l'abattoir coopératif Adéquat Vosges pourrait relever le défi, à condition d'investir 3,5 millions d'euros, selon les estimations du cabinet qui a préparé le dossier avec la chambre d'agriculture. "C'est un gros investissement, mais entièrement dédié au territoire", plaide Jérôme Mathieu.

Certains redoutent la concurrence

Certains éleveurs s'interrogent car des accords sont passés entre Élivia et l'abattoir de Rambervillers pour maintenir les prestations de steaks hachés jusqu'à la mise en route de la nouvelle filière locale... 

"Mais si jamais Élivia continue de travailler avec des producteurs du coin, ce sera la cata !", estime Jean-Michel Menzin, éleveur à Essegney, près de Charmes.

REPORTAGE A ÉCOUTER - Les éleveurs engagés doivent commercialiser eux-mêmes leur viande.

La chambre d'agriculture des Vosges se donne jusqu'à la fin de l'année pour décider si le projet de Rambervillers peut aboutir. Les agriculteurs comptent aussi sur l'aide financière de l'Etat et des collectivités territoriales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu