Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un adjoint de sécurité importune des collégiennes à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Un adjoint de sécurité du commissariat de police de Montpellier a été interpellé pour avoir importuné des adolescentes devant deux collèges de Montpellier. Des propos à caractère sexuel. Il a été placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès.

6 jeunes filles ont été importunées devant les collèges Claudel et l'Assomption à Montpellier (illustration)
6 jeunes filles ont été importunées devant les collèges Claudel et l'Assomption à Montpellier (illustration) © Maxppp - Jean-Marc LOOS

Plusieurs adolescentes du collège Camille-Claudel, quartier Boutonnet à Montpellier, se sont plaintes auprès de leur chef d'établissement lundi d'avoir été abordées par un homme dans une voiture, un homme au comportement suspect tenant des propos déplacés. Il leur proposait même de l'argent en contrepartie de faveurs sexuelles. 

D'autres adolescentes scolarisées au collège de l'Assomption situé non loin de là rapportaient le même genre de faits le même jour. La voiture a été rapidement repérée, sa plaque a pu être relevée, des photos du conducteur ont même été prises.

Le conducteur a ainsi été identifié et interpellé lundi en fin de matinée à son domicile, il était complètement ivre. Placé en garde à vue il a reconnu les faits. 

Il s'agit d'un agent de sécurité âgé de 30 ans, travaillant à l'accueil du commissariat de police de Montpellier. Il a été remis en liberté mais placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer son métier, mais aussi interdiction d'entrer en contact avec des mineures, et de s'approcher des établissements scolaires. Il a aussi obligation de se soigner en attendant son procès prévu le 1er avril prochain. 

Au total six victimes ont pu être identifiées. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess