Faits divers – Justice

Montpellier : un adolescent de 16 ans interpellé pour plusieurs tentatives de viol

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu lundi 26 septembre 2016 à 18:54

Illustration
Illustration © Radio France - Sylvie Duchesne

Un adolescent de 16 ans a été arrêté à Montpellier, ce samedi 24 septembre. Il est mis en cause dans au moins quatre tentatives de viols ces dernières semaines. Il agissait toujours sous la menace d'un tesson de bouteille.

Un jeune homme de 16 ans, d'origine guinéenne, a été interpellé à Montpellier pour viol, tentatives de viol et vols sous la menace d'une arme. En une semaine , ce mineur a agressé quatre jeunes filles dans le centre ville. Il les menaçait avec un tesson de bouteille . Il a été arrêté samedi matin.

Vendredi soir, un groupe d’étudiants termine la soirée sur les marches du Corum. L'une des jeunes filles a envie de faire pipi. Elle s’éloigne dans un sous sol . Un homme la suit. Sous la menace d'un tesson de bouteille, il l'oblige à lui faire une fellation .Elle se débat , le griffe et réussit à s’échapper, tout comme son agresseur. Il a laissé sur place un préservatif usagé.

Quelques heures plus tard, rebelote . Une autre jeune femme est agressée, entre les Arceaux et la place Albert 1er. Toujours sous la menace d'un tesson de bouteille . Apres lui avoir pris son téléphone, il tente de la violer mais elle crie, et l'homme s'enfuit .

Il sera arrêté une demi-heure plus tard grâce à la description que la jeune femme a donné aux policiers qu'elle a croisé juste après son agression. Sur lui, les enquêteurs retrouvent deux téléphones : celui qu'il vient de voler . Et un autre qui appartient à une autre jeune femme , agressée elle aussi une semaine plus tôt. Même scénario : le tesson de bouteille , le vol du téléphone et la tentative de viol. L’enquête permet d'identifier une quatrième victime le même jour .

L' adolescent de 16 ans vivait avec trois autres "mineurs isolés" dans un appartement prêté par le conseil département dans le cadre de l'aide à l'enfance . Il affirme être arrivé à Montpellier il y a huit mois. Ce qui laisse penser aux policiers qu'il aurait peut-être pu faire d'autres victimes.

Partager sur :