Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Un agriculteur jugé pour avoir menacé un agent de la MSA à Saint Mathieu de Tréviers

-
Par , France Bleu Hérault

Un viticulteur retraité était jugé ce lundi devant le tribunal correctionnel de Montpellier pour avoir été menaçant et insultant lors d'un contrôle de la MSA en mars dernier. Le jugement sera rendu le 4 septembre prochain

Une centaine d'agriculteurs sont venus soutenir leur collègue
Une centaine d'agriculteurs sont venus soutenir leur collègue © Radio France - Colline Rigaut

Montpellier, France

Une centaine d'agriculteurs étaient rassemblés ce lundi après-midi devant le palais de justice de Montpellier pour soutenir un collègue viticulteur de St Mathieu de Tréviers (Hérault).

Jacques Teissedre, comparaissait pour avoir menacé et insulté un agent de la MSA et un policier lors d'un banal contrôle dans une exploitation le 16 mars dernier. L'agriculteur retraité de 73 ans a pris peur en voyant arriver 5 agents, et a menacé les fonctionnaires avec un sécateur électrique. Un policier a sorti son arme de service pour lui faire peur.

A l'audience, l'agriculteur a reconnu les faits, il explique qu'il a paniqué, c'était son premier contrôle. Les avocat des agents de la MSA ont déploré que ce genre d'agression soit de plus en plus fréquente, cela aurait pu rapidement dégénérer. Plusieurs agents ont été traumatisés.

"Comment des gendarmes peuvent avoir peur, eux qui sont armés, face à un retraité muni d'un sécateur"

Jean-Marie, un des viticulteurs venu soutenu le prévenu ne comprend pas. "Je suis écœuré ! Quand on voit que les gendarmes ont soit disant peur face à un homme qui a un sécateur dans la main alors que eux on un pétard ! Ce n'est qu'un père qui a voulu défendre son fils. On est tous dans la galère les agriculteurs, c'est mettre de l'huile sur le feu ! Ils veulent faire un exemple, je suis dégoutté"

Jean-Marie, venu soutenir le viticulteur

"Ce ne sont pas les risques du métiers, ces risques sont inacceptables"

Maître Jean-Daniel Cauvin défendait un des policiers agressé, il estime qu'il ne faut pas banalise ce genre de violence : "Ce n'est pas une situation anodine, il y a eu des personnes agressées qui sont décédées dans ce genre de contrôle. Les policiers sont des victimes et veulent être entendues comme victimes. On dit que ce sont les risques du métier, comme si ça pouvait être excusé, mais ce ne sont pas des risques acceptables"

Maitre Jean Daniel Cauvin

Maître Bernard Prunet avocat du viticulteur plaide le coup de colère : "le tribunal aura compris que mon client est un homme honnête qui n'a pas eu l'intention de faire du mal aux agents de contrôle, que ses propos ont dépassé sa pensée. Il y a eu des histoires beaucoup plus dramatiques et je ne voudrai pas que mon client serve d'exemple pour des faits qu'il n'a pas commis"

Maitre Prunet, avocat de la défense

Le procureur a réclamé 6 mois de prison ferme et 2 000 euros d'amende. Le jugement est mis en délibéré au 4 septembre 2017.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu