Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un aide-soignant mis en examen pour agressions sexuelles sur des résidentes de l'EHPAD d'Héricourt

Un aide-soignant est mis en examen pour des agressions sexuelles présumées sur deux résidentes de l'EHPAD d'Héricourt, âgées de 87 et 94 ans. Trois collègues ont aussi porté plainte. La justice recherche d'éventuelles victimes dans d'autres établissements du Doubs et du Territoire de Belfort.

Deux résidentes et trois collègues ont porté plainte (illustration).
Deux résidentes et trois collègues ont porté plainte (illustration). © Maxppp - maxppp

Un aide-soignant est mis en examen et placé en détention provisoire, après des agressions sexuelles présumées à l'EHPAD d'Héricourt en Haute-Saône. Cet homme de 60 ans aurait abusé de deux résidentes âgées de 87 ans et 94 ans pendant des soins, quand il était seul avec elles dans leurs chambres. Toutes les deux ont porté plainte, ainsi que trois collègues de cet aide-soignant : une pour agression sexuelle et les deux autres pour harcèlement. 

D'autres victimes dans le Doubs et le Territoire de Belfort?

Cet homme travaillait à l'EHPAD d'Héricourt depuis le 1er juin, pour un contrat de courte durée. Comme il effectue des remplacements dans plusieurs établissements, les enquêteurs cherchent à savoir s'il a éventuellement commis ce genre de faits dans d'autres EHPAD du Doubs et du Territoire de Belfort. L'enquête est donc confiée à la police judiciaire de Besançon.

Il nie les faits

Arrêté chez lui à Belfort en ce début de semaine, cet homme nie les faits. A l'issue de sa garde-à-vue, il a été présenté à un juge d'instruction ce mercredi, puis mis en examen et écroué pour pour harcèlement et agressions sexuels, notamment sur personnes vulnérables. Ces faits reprochés sont passibles de sept ans de prison, selon le Procureur de la République de Vesoul.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess