Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Allonnais condamné à neuf mois de prison pour l'agression du maire de Spay

-
Par , France Bleu Maine

Bien connu de la justice, le jeune homme de 26 ans a été condamné à 15 mois de prison (dont 6 avec sursis) pour avoir frappé le maire de Spay le 21 mai dernier. Il n'avait pas apprécié que l'élu lui demande de quitter un lieu de baignade dont l’accès était interdit à cause des mesures sanitaires.

Le tribunal de grande instance du Mans.
Le tribunal de grande instance du Mans. © Radio France - Clémentine Sabrié

Jean-Yves Avignon se souviendra longtemps de ce 21 mai 2020. Réélu maire de Spay depuis quelques mois, le retraité de 69 ans est appelé sur la base de loisirs du Houssaye, où un groupe profite de la plage, alors que le site est interdit au public en raison des mesures sanitaires. Mais sur place, il fait face à un groupe d'une quinzaine de personnes, qui refuse de quitter les lieux

Il a beau présenter sa carte de maire, expliquer qu'un arrêté municipal interdit les lieux et que la gendarmerie est prévenue, rien n'y fait.  Au contraire, on lui demande de dégager, on le menace de le jeter à l'eau. Puis, deux personnes s’en prennent physiquement à l'élu. Le premier lui porte deux coups de poing à l’épaule et s'enfuit. Il ne sera jamais identifié. Le second, qui lui porte un coup de pied à la cuisse, sera en revanche identifié et interpellé au terme de l'enquête de gendarmerie, il y a seulement quelques jours.

À l’issue de sa garde à vue, le jeune homme de 26 ans, habitant de la commune voisine d'Allonnes, a été déféré et condamné en comparution immédiate à 10 mois de prison, dont 4 ferme. Le tribunal a également révoqué un sursis d'une peine précédente de 5 mois. Soit un total de neuf mois de prison ferme.

Déjà condamné trois fois par le passé pour refus d’obtempérer, outrage et provocation à la rébellion, le jeune homme effectuera cette peine sous bracelet électronique. Il devra également effectuer un travail d’intérêt général de 140 heures et aura interdiction de se rendre à Spay pendant 3 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess