Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un ancien chef scout jugé pour viol et agressions sexuelles devant les assises à Perpignan

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Le procès démarre ce jeudi à Perpignan : un homme de 38 ans est accusé de viol et agressions sexuelles sur quatre mineurs de moins de 15 ans. Les faits se seraient déroulés entre 2009 et 2015 alors qu'il était animateur chez les Scouts et Guides de France.

Les Scouts et Guides de France se sont portés partie civile lors du procès.
Les Scouts et Guides de France se sont portés partie civile lors du procès. © Maxppp - Maxppp

Perpignan, France

C'est le témoignage d'une première victime qui a fait éclater l'affaire. En avril 2015, les parents d'un adolescent (âgé de 13 ans à l'époque) s'alarment du changement de comportement et de la baisse des résultats scolaires de leur fils. L'enfant finit par leur révéler avoir subi des attouchements de la part de l'animateur scout chez qui il avait passé un week-end. Les parents déposent plainte. 

Les victimes étaient âgées de 10 à 15 ans

D'autres victimes se manifestent, dont l'une qui explique avoir subi un viol. Il s'agit de jeunes garçons, inscrits chez les scouts, et qui ont entre 10 et 15 ans. Les faits se seraient déroulés au domicile de l'accusé, chez qui les adolescents avaient l’habitude d’aller dormir, ou lors de camps. 

Les auditions d’autres mineurs inscrits dans l’organisation ont fait apparaître que l’animateur était très proche d’eux. Une proximité dérangeante et inappropriée pour certains parents, qui ont retiré leurs enfants des Scouts et Guides de France. L’association a exclu l’animateur et s’est portée partie civile, aux côtés des victimes. 

L’accusé, placé sous contrôle judiciaire depuis mai 2015, a reconnu les faits. Il encourt 20 ans de réclusion criminelle. Le procès se déroule à huis clos jusqu’au mardi 17 septembre devant la cour d’assises des Pyrénées-Orientales.

Choix de la station

France Bleu