Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Un ancien directeur de colo mosellan condamné à huit ans de prison

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Un ancien directeur de colonies de vacances était jugé depuis ce mercredi par la cour criminelle de Metz pour viols et agressions sexuelles sur mineurs. Il faisait l'objet de 9 plaintes et a été finalement condamné ce jeudi à 8 ans de prison ferme.

L'accusé est originaire de Montigny-lès-Metz.
L'accusé est originaire de Montigny-lès-Metz. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP

Son procès aura duré deux jours. Un ancien directeur de colonies de vacances, originaire de Montigny-lès-Metz, était jugé pour des viols et agressions sexuelles sur 9 enfants et adolescents. Après avoir notamment entendu 5 victimes, la cour criminelle de Metz a finalement condamné l'accusé ce jeudi à 8 ans de prison ferme. Les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés lors de camps de vacances, comme dans l'Hérault en 2014, mais également en Moselle.

L'éducateur était en effet actif au sein du club de football de la RS Magny. Il proposait notamment plusieurs sorties à des enfants autour du ballon rond au stade de l’Arsenal à Metz ou dans des city stades. Des événements au cours desquels plusieurs attouchements auraient été pratiqués.

Pas d'appel

L'avocate générale avait pourtant requis 10 ans, malgré quelques excuses de l'accusé. Mais la corruption sur mineurs n'a pas été retenue contre cet homme de 49 ans. Selon son avocat, ce dernier ne devrait d'ailleurs pas faire appel de cette décision

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu