Faits divers – Justice

Un ancien militaire jugé à Bordeaux pour le meurtre de sa femme

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde mercredi 11 mars 2015 à 7:00

La Cour d'Assises de la Gironde
La Cour d'Assises de la Gironde © Radio France

La Cour d'assises de la Gironde juge à partir de ce mercredi et jusqu'à vendredi, un ancien militaire de la BA 106 de Mérignac, un lieutenant-colonel accusé du meurtre de sa femme, elle aussi militaire, le 22 janvier 2013, à coups de couteau, dans leur maison de Bègles.

Le drame s'est noué presque sous les yeux de leur fille aînée de 22 ans à l'époque. Ce 22 janvier 2013, à Bègles, Jean-Luc Alarcon, 45 ans, lieutenant-colonel à la Base Aérienne 106 de Mérignac, vient de porter plusieurs coups de couteau à sa femme Sandrine, quand Carole, leur fille, se précipite, dans la cuisine, où le meurtre vient d'avoir lieu. Il n'aurait pas supporté qu'elle le quitte.

Il n'a jamais accepté la séparation

La fille avait alors évoqué devant les enquêteurs, la fureur de son père, ce soir-là. Elle a aussi expliqué, ensuite, lors de l'instruction, l'intention de sa mère de le quitter. L'annonce avait été faite au principal intéressé, à toute la famille, et à des collègues militaires quelques mois plus tôt. Elle devait d'ailleurs prendre un appartement, seule, sur la BA 106 de Mérignac début février.

Cette séparation, il n'a jamais accepté. Et même s'ils avaient passé les fêtes de fin d'années chacun de leur côté, il pensait toujours pouvoir la reconquérir.

Trois tentatives de suicide

L'homme a été décrit comme dépressif et affaibli, peu de temps avant le drame, comme autoritaire et intelligent aussi. Il avait été découvert prostré à l'arrivée des policiers ce 22 janvier 2013. Il avait alors été admis au CHU Pellegrin de Bordeaux, où il a fait 3 tentatives de suicides, parce qu'il est "un monstre" . C'est ce qu'il avait dit, il y a deux ans.

Le procès va durer 3 jours devant la Cour d'Assises de la Gironde. Il risque 20 ans de réclusion criminelle. Le verdict est attendu vendredi.

Elle venait de lui annoncer qu'elle prenait un appartement seule sur la BA 106

Partager sur :